Abdelaziz ! Lumière !

le
0
Abdelaziz ! Lumière !
Abdelaziz ! Lumière !

C'est un peu son match. Cinq ans après avoir quitté Paris, Abdelaziz Barrada est de retour dans la "ville lumière". Et il en a des choses à raconter à sa région, son club, son stade... Retour sur son enfance francilienne.

Demandez-lui son plus beau souvenir de supporter, et tendez ensuite bien l'oreille. Il y a six ans, sur le site internet de Planète PSG, la réponse de ce jeune joueur qui n'était encore qu'au centre de formation était la suivante : "Sincèrement, ce n'est pas facile d'en détacher un ! J'ai bien aimé la finale contre Marseille au Stade de France." Explication : trois ans plus tôt, Bonaventure Kalou et Vikash Dhorasoo offraient leur septième Coupe de France au Paris Saint-Germain, face à l'OM de Mickaël Pagis et Frédéric Déhu.

Ce que ne sait pas encore Abdelaziz Barrada, lui qui affirme à l'époque vouloir "effectuer toute (s)a carrière au PSG, ce serait magnifique de fouler la pelouse du Parc tous les quinze jours", c'est que son destin aura bientôt un point commun avec le second, le grand défenseur blond. Au gré des circonstances et opportunités, après une jeunesse parisienne et un départ à l'étranger, en Espagne et aux Émirats arabes unis, le petit amoureux de la porte d'Auteuil va signer le 13 août 2014 dans le camp adverse, à Marseille. Qu'en aurait pensé le gamin de Seine-et-Marne, le "provinois avant tout", comme aime le préciser son frère ? Difficile de savoir, mais il en aurait sûrement avalé son Malabar.

"100% marseillais"


Évoquer cette période au PSG avec les proches d'Abdelaziz, c'est toucher à un sujet sensible. Non pas pour lui, ni pour sa famille, mais pour son image auprès des supporters. Le frère, Mohamed Barrada, se place sur la défensive dès que le sujet est évoqué : "Non, mais voilà quoi, je veux dire, il est là pour jouer et prendre du plaisir. Il est marseillais, il est 100% marseillais, y a pas de "truc". Quand Marseille s'est manifesté alors qu'il était à Al-Jazira, ça lui tenait à cœur de venir. Il est très fier d'être marseillais." Une curieuse impression de parler par téléphone à un agent de communication. La pudeur certainement, la prudence plus sûrement. De fait, rien ne prédestinait Barrada à porter le maillot marseillais.

Sa formation, son socle de travail et d'assise psychologique, tout est parisien. Jusqu'à ses 13 ans, il joue pour le petit club de Provins, sa ville natale, avant de rejoindre l'US Sénart-Moissy, dont une des équipes joue en CFA. Dans la poule du PSG. "À 17 ans, il a été appelé pour faire le compte avec le groupe à cause…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant