ABC arbitrage : rapport narratif du 1er semestre 2007

le
0

Conformément à l’évolution des règles de publication des comptes semestriels, et dans le respect des recommandations de l’AMF, le groupe ABC arbitrage a choisi de présenter, dans les deux mois suivant la clôture du premier semestre 2007, un rapport purement narratif des informations significatives de la période. La publication des résultats financiers du premier semestre 2007 aura lieu le lundi 24 septembre 2007 avant Bourse.

1. Activité générale

Le premier semestre 2007 s’est déroulé dans un environnement globalement similaire à celui constaté sur la même période en 2006. La volatilité est restée plutôt timide et les opérations de fusions-acquisitions toujours présentes dans un rythme soutenu.

ABC arbitrage a poursuivi sa politique de développement dépassant en moyenne les 1100 opérations en permanence en portefeuille sur une quarantaine de place de cotations à travers le monde, soit une hausse de près de 20% par rapport au 31/12/2006. Cette diversification nous a permis de capter un grand nombre d’opportunités et d’augmenter ainsi sensiblement notre rythme d’activité.

Parmi les faits marquants, nous pouvons souligner une hausse importante de la volatilité durant environ un mois (fin février/début mars) lors d’une première crise des « subprimes ». Dès fin mars, les marchés ont repris leur hausse avec une volatilité modérée, présentant de nouvelles opérations majeures.

Par ailleurs, il est intéressant de signaler que certaines stratégies d’arbitrages historiques menées par le groupe ont trouvé de nouvelles situations à exploiter.

Les répartitions des opérations et encours au premier semestre sont les suivantes :

Répartition des arbitrages par famille

1er semestre 2007

Répartition des arbitrages en cours en nombre moyen

Répartition des encours moyens associés

Arbitrages sans risque exogène

64 %

76 %

Arbitrages avec risques exogènes

36 %

24 %

Total

100%

100%

Répartition des encours moyens d’arbitrage par zone géographique et par famille d’arbitrage

1er semestre 2007

Arbitrages sans risque exogène

Arbitrages avec risques exogènes

Total

Zone euro (hors France)

19 %

3 %

22 %

France

8 %

11 %

19 %

USA

35 %

7 %

42 %

Autres

14 %

3 %

17 %

Total

76 %

24 %

100%

Globalement, dans ce contexte de marché et de hausse maitrisée des frais généraux, le produit d’activité courante ainsi que le résultat consolidé du premier semestre 2007 sont attendus en progression par rapport au 30/06/2006.

2. Lancement du fonds d’investissement ABCA Arbitrage Opportunities

Le fonds d’investissement alternatif de droit irlandais ABCA Arbitrage Opportunities a été lancé début juin 2007 avec comme premier souscripteur ABC arbitrage, société mère de la filiale de gestion ABC arbitrage Asset Management. Ces encours ont été complétés au 1er aout 2007 par les souscriptions des actionnaires fondateurs du groupe (ABC participation & gestion et Famille Chauderlot) pour un montant de 7 M€. La construction du portefeuille demandera encore quelques temps pour parvenir à une complète mutualisation et atteindre un « régime de croisière », permettant d'accueillir ainsi de nouveaux clients.

3. Evolution prévisible pour le second semestre 2007

Le début du second semestre 2007 est atypique, marqué par une crise significative sur le marché du crédit aux Etats-Unis avec des répercussions importantes au niveau mondial sur la valorisation des marchés actions et sur le marché des opérations de fusions-acquisitions. Cette crise de plusieurs semaines s’est progressivement aggravée et ne s’est calmée que suite à l'intervention des banques centrales le vendredi 17 août.

En écho à nos communications du vendredi 10 août 2007, nous rappelons que notre portefeuille ne contient aucun investissement direct dans des produits de crédits ou leurs dérivés. Durant cette période, notre risque principal porte sur une partie de nos opérations avec risques exogènes, c’est à dire qui ne comportent pas de risque directionnel direct mais qui pourraient être impactées par une déviance majeure de nos paramètres statistiques. En l'occurrence, il s'agit du taux de réussite des opérations de fusions-acquisitions.

Ainsi les performances de nos différentes stratégies sont plus hétérogènes que d'habitude, certains arbitrages profitant pleinement de ce genre de situation.

Il est difficile de savoir quels seront les impacts sur les marchés financiers à court mais aussi à moyen terme. Nous considérons la situation comme suffisamment opaque pour maintenir un niveau de mobilisation élevé de nos équipes dans les prochaines semaines, tirant profit de ce type de crise pour affiner encore nos méthodologies. Pour autant, en l’état actuel de la valorisation usuelle de cours de clôture de notre portefeuille, l’expérience vécue ces dernières semaines et le niveau actuel de notre rythme d’activité confortent nos process de travail et les développements en cours.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant