Abbé Grosjean : "Ce qui sortira de ce synode sera différent de nos calculs humains"

le
1
Le pape François salué par les cardinaux et les évêques lors de son arrivée au synode sur la famille, le 4 octobre 2014.
Le pape François salué par les cardinaux et les évêques lors de son arrivée au synode sur la famille, le 4 octobre 2014.

À partir du dimanche 4 octobre, et pendant trois semaines, les évêques et cardinaux du monde entier sont réunis pour réfléchir sur le message de l'Église concernant la famille. Les catholiques du monde entier attendent beaucoup de ce synode historique, voulu par le pape François, à l'heure où les évolutions sociétales (progression des divorces, IVG, euthanasie, mariage gay?) bousculent les certitudes. Après le très libéral Mgr Jacques Gaillot, Le Point a interrogé le plus conservateur abbé Pierre-Hervé Grosjean, coanimateur sur Internet du PadreBlog.

Le Point : Qu'espérez-vous du synode ?

Abbé Grosjean : Que le pape et nos évêques encouragent les familles, les couples et parents qui font le choix courageux de vivre dans la foi. Ils sont héroïques, nous n'aurons jamais fini de le dire ! Éduquer des enfants, transmettre des valeurs, la foi, ce n'est pas un choix de facilité.

Va-t-on y aborder les sujets qui font débat, notamment l'accueil des divorcés remariés que réclament nombre de catholiques ?

Avant de parler des difficultés, que l'on dise la Joie ! Je souhaiterais que le pape nous aide à approfondir ce que nous avons à faire, nous, prêtres de terrain pour permettre à chacun de concilier exigence et bienveillance. Ni le pape, ni personne, n'est propriétaire du message du Christ qui vit depuis...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le vendredi 2 oct 2015 à 13:55

    L'abbé Grosjean sortira-t-il par devant?