Abbas n'exclut pas une rupture de la coopération sécuritaire avec Israël

le
1
    PARIS, 8 février (Reuters) - Le président de l'Autorité 
palestinienne, Mahmoud Abbas, a estimé mercredi à Paris qu'il 
n'aurait pas d'autre choix que de suspendre la coopération 
sécuritaire avec Israël si la colonisation menée par l'Etat 
hébreu se poursuivait. 
    "Nous sommes engagés dans la voie de la paix et de la 
sécurité mais j'ai un plafond", a-t-il dit devant la commission 
des Affaires étrangères du Sénat.  
    "Par exemple, si Israël continuait la colonisation, nous 
avons des décisions pour arrêter la coopération sécuritaire avec 
Israël mais j'ai bloqué la mise en oeuvre de cette décision 
jusqu'à maintenant", a-t-il ajouté, selon la traduction en 
français de ses propos.  
    "Mais si la colonisation se poursuit, je n'aurai pas d'autre 
choix que de le faire, je n'en serai pas responsable, c'est le 
gouvernement israélien qui est responsable parce qu'il poursuit 
et intensifie cette colonisation", a-t-il dit. 
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 10 mois

    La France finance la sécurisation de la colonisation de Gaza!