Abbas étranglé par les représailles financières

le
0
Après le vote de l'ONU octroyant à la Palestine le statut d'État observateur, Israël a annoncé des sanctions financières. Les États-Unis pourraient lui emboîter le pas.

Les représailles n'ont pas tardé après le vote de l'Assemblée générale de l'ONU, jeudi, octroyant à la Palestine le statut d'observateur. Le gouvernement israélien a annoncé dimanche le blocage du transfert de 100 millions de dollars de taxes collectées par Israël au profit de l'Autorité palestinienne. D'autres sanctions sont susceptibles d'être décidées aux États-Unis où le Congrès menace de prolonger le blocage d'une aide de 200 millions de dollars aux Palestiniens de Cisjordanie, en dépit du feu vert de l'Administration Obama.

Selon les experts, ces mesures de rétorsions risquent d'aggraver les difficultés économiques, déjà extrêmement préoccupantes, de l'Autorité palestinienne. Le budget présenté par le premier ministre Salam Fayyad présente cette année un déficit de 1,3 milliard de d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant