Abbas accuse le Hamas d'une série d'attentats

le
2

RAMALLAH, 11 novembre (Reuters) - Dix ans après la mort de Yasser Arafat, Mahmoud Abbas, son successeur à la présidence de l'Autorité palestinienne, a accusé mardi les islamistes du Hamas d'avoir commis la semaine dernière une série d'attentats à la bombe contre des membres du Fatah dans la bande de Gaza. Ces attaques visant des alliés d'Abbas n'ont pas fait de victimes mais ont conduit à l'annulation des commémorations prévues pour le dixième anniversaire d'Arafat dans la bande de Gaza. "Qui a commis ce crime ? La direction du mouvement Hamas et ses responsables", a dénoncé Abbas lors d'un rassemblement organisé en hommage à Arafat par le Fatah à Ramallah, en Cisjordanie, où siège l'Autorité palestinienne. Le Hamas et le Fatah ont accepté en avril dernier de former un gouvernement de réconciliation. L'initiative visait à surmonter le profond fossé qui s'est creusé entre les deux mouvements à la suite de la prise de contrôle de la bande de Gaza par le Hamas en 2007 au terme de plusieurs semaines d'affrontements avec les forces du Fatah. En septembre, les deux parties sont convenues que le Hamas céderait au gouvernement d'unité le contrôle des points de passage de Gaza avec Israël pour faciliter l'entrée de l'aide à la reconstruction du territoire palestinien dévasté par un nouveau conflit contre Israël. Mais cet accord n'est pas entré en application, et les deux parties s'en rejettent mutuellement la responsabilité. "Le discours d'Abbas était destiné à susciter des tensions. C'est un discours partisan et méprisable porteur d'aucune bonne intention, que ce soit à l'égard du Hamas ou de la population de Gaza", a réagi Faouzi Barhoum, porte-parole du Mouvement de la résistance islamique. (Noah Browning et Nidal al-Mughrabi; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le mardi 11 nov 2014 à 18:30

    Les palestiniens ne s'aiment pas entre eux. Rien à faire. Ils vont finir par s'envoyer des roquettes ! C'est vrai que la construction de tels engins fait fureur à Gaza.

  • 35924358 le mardi 11 nov 2014 à 18:29

    Etat Islamique, H.ezbollah, Al Qaeda, Boko Haram, Djihad Islamique, Hamas... Tous unis contre la paix dans le monde. Détruire est plus facile que construire.