ABB-Le bénéfice net bat le consensus au T1

le
0
 (Actualisé avec des précisions, citation) 
    par John Miller 
    ZURICH, 20 avril (Reuters) - ABB  ABBN.S  a fait savoir 
mercredi que son bénéfice net du premier trimestre avait moins 
baissé que les analystes ne le pensaient, les réductions de 
coûts pratiquées ayant permis de compenser la chute des cours 
pétroliers et un tassement de la demande en Chine et au 
Moyen-Orient. 
    Le directeur général Ulrich Spiesshofer, prié instamment par 
le fonds activiste Cevian Capital d'améliorer la performance, 
s'emploie à maîtriser les coûts en particulier dans le segment 
qui produit des moteurs, des transformateurs et des matériels de 
mesure destinés à l'industrie pétrolière afin de compenser la 
baisse des ventes. 
    Un nouvel alignement des divisions est en cours afin de 
dégager encore 400 millions de dollars d'économies cette année, 
a-t-il déclaré, et ce pour faire face au ralentissement de la 
croissance en Chine, au Brésil, au Moyen-Orient et en Afrique 
ainsi que dans les secteurs minier, pétrolier et gazier. 
    Le groupe industriel zurichois a fait état d'un bénéfice net 
en baisse de 11% à 500 millions de dollars (440 millions 
d'euros) alors que les analystes interrogés par Reuters 
anticipaient 426 millions de dollars.  
    Le chiffre d'affaires a diminué de 8% à 7,9 milliards de 
dollars, soit un peu plus que le consensus le donnant à huit 
milliards de dollars. 
    "2016 sera caractérisée par des vents contraires et des 
incertitudes permanentes du marché, d'un point de vue à la fois 
politique et économique", a expliqué Spiesshofer.  
    "C'est pourquoi nous devons nous attacher à saisir les 
opportunités de croissance qui se présentent et à concrétiser 
les avantages de notre nouvelle structure rationalisée et de nos 
initiatives en matière d'exécution". 
    Les réductions de coûts ont permis d'augmenter la marge 
d'Ebita (bénéfice avant intérêts, impôt et amortissements) de 
0,9 point à 12%.  
    ABB a précisé qu'il pensait présenter en octobre les 
modalités de l'examen stratégique de sa division Power Grids, 
susceptible, selon Spiesshofer, d'être vendue ou scindée. 
    L'action ABB était indiquée en hausse de 1,3% en Bourse de 
Zurich.      
     
 
 (Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant