Abandon des poursuites contre Van Ruymbeke

le
0
Le ministère de la Justice a renoncé mercredi devant le Conseil supérieur de la magistrature aux poursuites disciplinaires engagées contre le juge d'instruction.

Le juge d'instruction Renaud Van Ruymbeke a été tiré d'affaire mercredi par la chancellerie. Après six ans de procédure et d'hésitation, le ministère de la Justice a renoncé in extremis aux poursuites disciplinaires engagées contre le magistrat... mais de façon inopinée. Poussé dans ses retranchements par le Premier président de la cour de Cassation, la représentante du garde des Sceaux est passée d'une simple demande de non sanction à un retrait des griefs.

La décision, que doit rendre le 17 octobre la formation disciplinaire du Conseil supérieur de la magistrature, devrait donc être favorable pour le juge d'instruction.

L'audience était pourtant mal engagée pour Renaud Van Ruymbeke, qui malgré tous ses états de service, ne semblait pas convaincre son auditoire. 11 membres de la formation disciplinaire, en majorité des «laïques», c'est à dire des non magistrats, étaient présents sur 16: les autres s'étaient abstenus parce qu'ils avaient déjà apportü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant