Abandon des charges contre deux fils d'ex-ministres en Turquie

le
0

ISTANBUL, 17 octobre (Reuters) - Le parquet d'Istanbul a levé les charges de corruption qui pesaient depuis plusieurs mois sur 53 personnes, dont deux fils de ministres, tirant un trait sur un scandale qui avait ébranlé le pouvoir et les proches de Recep Tayyip Erdogan, rapportent vendredi les médias turcs. Cette affaire avait poussé à la démission fin 2013 trois membres du gouvernement d'Erdogan, alors Premier ministre mais élu en août dernier à la présidence de la République. Les procureurs d'Istanbul ont décidé de clore le dossier pour absence de preuves, précise la chaîne de télévision CNN Türk. Les responsables du parquet n'ont pu être joints dans l'immédiat. En mai dernier, un tribunal avait déjà levé l'interdiction de voyager qui frappait l'un des principaux suspects, l'homme d'affaires iranien Reza Zarrab. Parmi les autres personnes mises en cause figuraient un fils de l'ancien ministre de l'Intérieur Muammer Güler et aussi un fils de l'ex-ministre de l'Economie Zafer Caglayan. Les accusations avaient conduit le gouvernement à chercher à renforcer le contrôle sur la police et la justice et à réduire l'accès à des réseaux sociaux sur internet. (Daren Butler, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant