Abandon de la révision constitutionnelle : Sarkozy dénonce un «immobilisme»

le , mis à jour à 14:57
5
Abandon de la révision constitutionnelle : Sarkozy dénonce un «immobilisme»
Abandon de la révision constitutionnelle : Sarkozy dénonce un «immobilisme»

Ce mercredi midi, François Hollande a annoncé à la fin du conseil des ministres qu'il renonçait à la révision constitutionnelle. Après quatre mois de débats agités, le président de la République ne réunira donc pas le Congrès pour notamment inscrire dans la Constitution la disposition controversée de déchéance de nationalité.

La réforme était dans l'impasse depuis que le Sénat avait voté un texte différent de celui de l'Assemblée. Les sénateurs ont réservé l'extension de la déchéance de nationalité aux seuls binationaux, arguant ne pas vouloir créer d'apatrides, là où l'Assemblée l'avait théoriquement étendue à tous les Français afin de ne pas créer de discriminations. Le texte de l'Assemblée avait recueilli le vote de plus de 3/5e des députés, celui du Sénat, à majorité de droite, a été adopté à la majorité simple. Or, la révision de la Constitution n'était possible au Congrès qu'avec une majorité des 3/5e.

VIDEO. Hollande : «J'ai décidé de clore le débat constitutionnel»

Hollande «a créé les conditions de l'échec»

Accusée par François Hollande d'être à la cause de l'abandon de la réforme constitutionnelle, l'opposition rejette la faute sur le président de la République. Pour le président des Républicains Nicolas Sarkozy, François Hollande «a créé lui-même les conditions de l'échec». «A force de promettre tout et le contraire de tout, la réalité, c'est qu'il condamne le pays au blocage et à l'immobilisme», a-t-il ajouté.

VIDEO. Sarkozy «regrette» que la révision constitutionnelle «soit arrêtée»

Même son de cloche du côté de Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, qui a estimé sur France Info que «c'est la gauche qui a torpillé la réforme». Son homologue à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, a également mis en cause Manuel Valls, puisque «le Premier ministre a été incapable d'assurer (à François Hollande) une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 8 mois

    il bouge encore l'agité

  • M7097610 il y a 8 mois

    quant à sarko, ses gesticulations libyennes nous causent bien des soucis de migrants, terrorisme etc. Qu'il se taise à jamais cet inapte.

  • M7097610 il y a 8 mois

    contre le terrorisme, qu'il rapatrie nos soldats des 4 coins du monde et cesse de s'occuper des affaires qui ne nous regardent pas.

  • charleco il y a 8 mois

    Le PS demande qu'on excuse l'incompétence de Hollande?

  • danielk6 il y a 8 mois

    Pire de des lâches ils ne valent pas mieux que ces terroristes.j'espère qu'ils subiront comme les innocents