Abandon de l'enquête préliminaire visant Julian Assange en Suède

le
0
 (Ajoute police de Londres et contexte) 
    STOCKHOLM, 19 mai (Reuters) - La justice suédoise a annoncé 
vendredi l'abandon de l'enquête préliminaire sur les accusations 
de viol visant Julian Assange le fondateur de WikiLeaks. 
    L'Australien, qui vit reclus dans l'ambassade d'Equateur à 
Londres depuis 2012, a toujours nié les accusations de viol et a 
refusé d'être extradé vers la Suède de peur, selon lui, d'être 
ensuite extradé vers les Etats-Unis. 
    Dans un communiqué émis par les services des procureurs 
suédois, il est écrit que "la procureure en chef Marianne Ny a 
décidé aujourd'hui d'interrompre l'enquête préliminaire sur 
l'accusation de viol concernant Julian Assange". 
    Cette décision clot de fait une bataille juridique entamée 
il y a sept ans. Elle ne garantit toutefois pas la fin des 
difficultés pour Julian Assange, aujourd'hui âgé de 45 ans. 
    La police londonienne a en effet prévenu, peu après 
l'annonce des procureurs suédois, que le fondateur de WikiLeaks 
serait arrêté s'il quittait la mission diplomatique 
équatorienne, en vertu d'un mandat de 2012 lié à une infraction 
aux conditions de sa mise en liberté sous caution. 
    Julian Assange redoute avant tout une extradition vers les 
Etats-Unis après la publication de centaines de milliers de 
documents confidentiels diplomatiques et militaires américains 
sur le site WikiLeaks en 2010. 
 
 (Rédaction de Stockholm, Gilles Trequesser pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant