Abandon de l'enquête pour trahison contre un média allemand

le
0

BERLIN, 10 août (Reuters) - Le parquet fédéral allemand a abandonné lundi l'enquête ouverte pour trahison contre le site d'information Netzpolitik.org, soulignant que la diffusion des documents à l'origine des poursuites n'avait pas mis à mal la sécurité nationale. L'annonce par le procureur fédéral par intérim Gerhard Altvater clôt une affaire déclenchée après la publication par le site de documents confidentiels détaillant un projet fédéral de renforcement de la surveillance des communications électroniques. Fin juillet, le parquet avait ouvert une enquête pour trahison visant Netzpolitik et deux de ses journalistes, Andre Meister, l'auteur de l'article, et Markus Beckedahl, le rédacteur en chef. C'est la première fois depuis plus de cinquante ans que des journalistes risquaient d'être poursuivis pour trahison en Allemagne, mais face au tollé suscité par cette enquête, les autorités ont fait machine arrière. Le procureur fédéral Harald Range a été limogé la semaine dernière par le ministre de la Justice, Heiko Maas, et remplacé par Altvater. L'enquête contre le site spécialisé dans la liberté de l'information, la protection des données, les politiques de l'internet et le respect des droits, avait été ouverte à la suite d'une plainte émanant du Bureau pour la protection de la Constitution (BfV), le service allemand du renseignement intérieur. (Josie Le Blond; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant