Abandon de l'écotaxe : les députés votent la hausse du gazole de 4 centimes

le
2
Abandon de l'écotaxe : les députés votent la hausse du gazole de 4 centimes
Abandon de l'écotaxe : les députés votent la hausse du gazole de 4 centimes

En achevant dans la nuit l'examen du volet des recettes du budget 2015, dont le vote aura lieu ce mardi après-midi, l'Assemblée nationale a enterré définitivement l'écotaxe. Pour compenser partiellement l'abandon du «péage de transit», qui était déjà une version réduite de l'écotaxe, et procurer ainsi des ressources à l'Agence de financement des infrastructures de transport, les députés ont voté la hausse du gazole de quatre centimes 2015, prévue pour les automobilistes, en l'élargissant aux poids lourds. 

Cette mesure entrera en vigueur à partir du 1er janvier. Pour les ménages qui ont un véhicule diesel, le coût supplémentaire sera de 15 à 30 euros par an. La hausse se compose de deux augmentations distinctes : d'une part, deux centimes votés l'an dernier dans le cadre de la taxe carbone. Et, d'autre part, deux autres centimes votés cette année. Elle devrait rapporter 332 millions d'euros, qui seront transférés à l'Afitf.

D'autres financements complémentaires à l'étude

Cette somme est largement inférieure à ce qu'aurait dû rapporter le péage de transit poids lourds avec «540 millions d'euros en régime de croisière», selon le secrétaire d'Etat au budget Christian Eckert. C'est pourquoi ce dernier a évoqué les autres pistes de financement complémentaires. «La contribution des sociétés concessionnaires d'autoroutes nous semble possible, mais une taxe sur leurs bénéfices nous parait compliquée. Il y a d'autres pistes, les investissements qu'elle pourrait prendre en charge... nous nous sommes donnés un mois pour essayer d'arriver à un consensus», a-t-il souligné, n'excluant pas une «dénonciation des contrats».

Ségolène Royal, la ministre de l'écologie, a évoqué, dimanche, sur BFM-TV, la possible imposition d'une vignette pour les poids lourds étrangers transitant sur le territoire français pour financer le manque à gagner de la suppression de l'écotaxe. Michel Sapin, son collègue des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 21 oct 2014 à 11:54

    Encore une énième ânerie, fallait augmenter le gasoil des particuliers mais surtout pas toucher au gasoil poids lourds au niveau de l'économie. Franchement ras le bol d'être derrière une bagnole hors d'âge évacuant cette fumée bleuâtre cancérigène et avec un bakchich de 50 euros pour que le contrôle technique soit OK.

  • pichou59 le mardi 21 oct 2014 à 10:18

    LA FACTURE EST ENCORE PAYEE PAR LE "PETIT PEUPLE LABORIEUX" la honte ces élus!!!! et les pollueurs vont continuer à casser nos route , nous intoxiquer ....merci ROYAL