Abadi veut améliorer l'accès à certains quartiers en Irak

le
0

BAGDAD, 28 août (Reuters) - Le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi a ordonné vendredi aux chefs militaires de faciliter l'entrée de civils dans la "zone verte", quartier protégé de Bagdad, et d'améliorer l'accès à certaines rues fermées dans plusieurs villes d'Irak par des groupes politiques ou religieux. De nombreux quartiers de Bagdad et d'autres agglomérations irakiennes sont devenus inaccessibles, protégés par des milices ou des organisations politiques en réponse aux attentats qui se produisent dans le pays depuis l'intervention américaine et la chute de Saddam Hussein en 2003. La zone verte est un quartier fortement défendu dans le centre de Bagdad qui abrite des bâtiments gouvernementaux et plusieurs ambassades occidentales. Abadi a demandé aux chefs militaires de mettre en oeuvre des mesures pour "protéger les civils pris pour cibles du terrorisme" alors que de nouvelles manifestations sont prévues dans la capitale et dans certaines villes du sud du pays, vendredi. Abadi tente d'imposer des réformes dans le gouvernement de l'Irak afin de lutter contre la corruption et l'incompétence qui paralysent l'administration et privent les Irakiens de services publics de base. Ses initiatives visent à une simplification du fonctionnement de l'administration et à mettre fin au système des quotas communautaires dans le recrutement des fonctionnaires et dans l'attribution des postes de la haute fonction publique. Après des semaines de manifestations pour un meilleur fonctionnement des services publics, le leader de la communauté chiite irakienne, l'ayatollah Ali Sistani, a lancé un appel en faveur de mesures pour combattre la corruption et améliorer le fonction de l'administration. (Saif Hameed et Stephen Kalin; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant