Abadi hisse le drapeau irakien dans Ramadi libérée

le , mis à jour à 20:39
0
  
    BAGDAD, 29 décembre (Reuters) - Le Premier ministre irakien, 
Haïdar al Abadi, a hissé mardi le drapeau irakien sur Ramadi, 
ville dont l'armée avait achevé lundi de reprendre le centre aux 
djihadistes de l'Etat islamique (EI). 
    Le chef du gouvernement est arrivé en hélicoptère à Ramadi, 
ville à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad. Il s'est 
déplacé dans la ville en compagnie du gouverneur de la province 
d'Anbar et de hauts responsables de la sécurité, à bord d'un 
convoi de Humvees, traversant un pont flottant utilisé par les 
forces armées la semaine dernière pour reprendre le centre. 
    Abadi a rencontré des soldats dans le principal centre 
administratif, reconquis lundi par les forces antiterroristes, 
et a hissé le drapeau tricolore irakien devant le bâtiment. 
    Trois obus de mortier sont tombés à cinq cents mètres du 
lieu où il se trouvait, ont déclaré plusieurs sources proches 
des services de sécurité. Le Premier ministre n'a pas été mis en 
danger mais a été contraint à un moment de quitter les lieux, 
ajoutait-on de mêmes sources. 
    Le colonel américain Steve Warren, porte-parole de la 
coalition internationale conduite par Washington, a déclaré que 
les forces irakiennes avaient perdu moins de 50 hommes dans la 
bataille de Ramadi, tandis que, selon lui et les autorités 
irakiennes, plusieurs centaines de djihadistes de l'EI ont 
trouvé la mort dans les combats. 
    Haïdar al Abadi avait annoncé lui-même sur Twitter sa visite 
à Ramadi et décrété que jeudi serait jour férié dans l'ensemble 
du pays, en l'honneur de cette victoire. 
    La prise du chef-lieu de la province d'Anbar, passé en mai 
dernier sous la coupe de l'EI, constitue la plus importante 
victoire de l'armée régulière face aux djihadistes, qui 
l'avaient mise en déroute en s'emparant d'un tiers du territoire 
irakien il y a un an et demi. 
    Dans une allocution télévisée, Abadi a salué lundi la 
reconquête de la ville et affirmé que l'année 2016 verrait la 
défaite totale de l'EI. 
 
 (Ahmed Rasheed et Stephen Kalin; Guy Kerivel et Eric Faye pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant