AB InBev maigrit après son mariage avec SABMiller

le
0
Des bières Corona, une des marques du nouvel ensemble. (© R. Schemidt / AFP)
Des bières Corona, une des marques du nouvel ensemble. (© R. Schemidt / AFP)

En Afrique, l'américain Coca-Cola a l'intention de racheter la participation du brasseur belgo-brésilien dans Coca-Cola Beverages Africa (CCBA), spécialisé dans les boissons non alcoolisées.

En effet, en fusionnant avec SABMiller, AB InBev récupérait la participation du brasseur britannico-sudafricain dans la filiale africaine de Coca-Cola. SABMiller, qui effectuait une bonne partie de l'embouteillage du célèbre soda à l'échelle internationale, y détenait une part majoritaire.

En Europe, AB InBev a bouclé la vente au brasseur japonais Asahi Group des marques Peroni et Grolsch de SABMiller pour un montant de 2,55 milliards d'euros, pour obtenir l'accord des autorités de la concurrence.

Le lot racheté, qui comprend la marque britannique Meantime, en sus de l'italienne Peroni et de la néerlandaise Grolsch, réalise des ventes annuelles de 747 millions d'euros et compte cinq usines, pour un effectif d'environ 1.650 employés.

Enfin, en Asie, AB InBev a finalisé la cession à China Ressources Beer (Holdings) de la participation détenue par SABMiller (49%) dans le capital de «Snow Brewerie», numéro un de la bière chinois.

Fusion finalisée

Cette vente était l'une des conditions posées par les autorités chinoises de la Concurrence pour qu'elles donnent leur feu vert à l'union SABMiller/AB InBev.

La fusion entre AB InBev et son rival SABMiller a été finalisée lundi soir et les

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant