AB InBev détient la totalité du brasseur de la Corona

le
0
AB InBev détient la totalité du brasseur de la Corona
AB InBev détient la totalité du brasseur de la Corona

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES (Reuters) - Anheuser-Busch InBev, le numéro un mondial de la brasserie, a annoncé vendredi l'acquisition de la moitié de Grupo Modelo qu'il ne détient pas encore pour un montant de 20,1 milliards de dollars (16 milliards d'euros).

Le propriétaire des bières Budweiser et Stella Artois a dit être parvenu à un accord avec les familles qui contrôlent Modelo, ce qui va lui permettre de renforcer sa position sur le marché mexicain grâce à la Corona Extra, la bière la plus vendue au Mexique et la plus importée aux Etats-Unis.

Cette opération est la dernière en date des grandes manoeuvres engagées par les brasseurs mondiaux pour tirer parti de la croissance des marchés émergents.

Fondé en 1925, Modelo est le premier brasseur du Mexique. Il contrôle environ la moitié du marché local, l'autre moitié revenant à Heineken par le biais de sa filiale FEMSA Cerveza.

Le rachat de Modelo permet à AB InBev de se renforcer sur un marché mexicain qui croît de quelque 3% par an, et de viser en même temps des synergies annuelles que le brasseur belge évalue à au moins 600 millions de dollars.

AB InBev a précisé avoir obtenu 14 milliards de dollars de facilités bancaires pour financer la transaction, réalisée intégralement en numéraire, ajoutant qu'il ramènerait son ratio dette nette / Ebitda à 2,0 courant 2014.

Des analystes estiment qu'AB InBev pourrait désormais viser le rachat de SABMiller, le numéro deux mondial de la brasserie. D'autres estiment qu'il serait plus intéressant pour le groupe d'acquérir la division boissons de PepsiCo.

En Bourse, l'action AB InBev avançait de 0,46% à 59,28 euros à 09h50 GMT, sous-performant l'indice sectoriel européen de l'alimentation et des boissons qui gagnait 1%.

"Je crois que c'est le prix (20 milliards de dollars) qui rebute les investisseurs, mais je pense qu'AB InBev va économiser bien plus en synergies qu'elle ne l'a prévu, ce qui rend (cette acquisition) pertinente", a commenté un analyste spécialisé, qui a requis l'anonymat.

MARCHÉS ÉMERGENTS PORTEURS

Dans une transaction séparée mais liée à la cession consentie à InBev, Modelo va vendre sa participation de 50% dans la coentreprise Crown Imports à son partenaire Constellation Brands pour 1,85 milliard de dollars.

Crown Imports est le distributeur des bières Modelo aux Etats-Unis aux termes d'un accord qui court jusqu'à la fin 2016.

Si AB InBev avait racheté Constellation et distribué lui-même sa propre bière, sa part du marché américain aurait dépassé 50%, ce qui aurait entraîné une enquête des autorités de la concurrence.

Le brasseur belge est très présent dans les Amériques et, outre sa forte implantation aux Etats-Unis et au Mexique, il contrôle près de 70% du marché brésilien.

Le numéro un mondial a aussi acquis en avril 51% du brasseur dominicain Cerveceria Nacional Dominicana pour 1,2 milliard de dollars, renforçant ainsi son implantation dans les marchés émergents.

Le rachat du solde de Modelo met fin à une situation orageuse née de la fusion d'InBev et d'Anheuser-Busch en 2008. Modelo avait alors saisi la justice, poursuivant Anheuser-Bush au motif qu'il n'avait pas été consulté sur l'acquisition de ce dernier par InBev, lequel avait hérité au passage de 50,4% des parts de Modelo.

La procédure d'arbitrage qui avait suivi permettait en principe à Inbev de se renforcer au capital de Modelo. Mais le PDG de Modelo Carlos Fernandez avait dit en 2010, après avoir perdu son procès, que les actionnaires de contrôle ne vendraient pas leurs parts.

AB InBev détenait jusqu'à présent 43,9% des actions à droit de vote de Modelo, le solde étant propriété de la famille fondatrice et d'autres familles.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant