A.Yahia : " Ce qui compte c'est d'être bon, pas beau "

le
0
A.Yahia : " Ce qui compte c'est d'être bon, pas beau "
A.Yahia : " Ce qui compte c'est d'être bon, pas beau "

Alaeddine Yahia, comment expliquez-vous les résultats en dents de scie enregistrés actuellement par le RC Lens ?
Ces derniers temps, même si les résultats ne sont pas là, on pratique un beau football. Mais on manque de rigueur, que ce soit offensivement ou défensivement. Quand le coach a repris l'équipe, la première base, c'était de ne pas prendre de buts. Chose qu'on avait acquise puisqu'on ne prenait plus de buts. Mais sur les huit derniers matchs, on a pris quatorze buts, ce n'est pas normal. C'est un travail collectif et il faut qu'on s'y remette au plus vite pour pouvoir jouer les trouble-fête jusqu'à la fin, même si l'opération remontée s'avère très compliquée. Par rapport à certaines équipes qui jouent le haut de tableau, on n'est pas aussi armé. Mais il faut passer par là et bien finir la saison pour bien préparer la prochaine.

D'autant que depuis qu'il a pris l'équipe en main, Erik Sikora semble avoir amené beaucoup de positif. Est-ce le cas ?
Le coach a insufflé un vent nouveau, c'est vrai. C'est un homme du crû, il est au club depuis 33 ans. A l'intérieur du club, personne ne connaît le RC Lens mieux que lui. Il nous a amené sa rigueur, son caractère et il sait faire la part des choses. Et au niveau du jeu, même si on ne gagne pas beaucoup ces derniers temps, je ne pense pas que beaucoup d'équipes nous dominent dans ce domaine. On a des occasions, on produit du jeu et on fait du spectacle. Maintenant, en football, ce qui compte, ce n'est pas d'être beau mais d'être bon. Chose qu'on n'arrive pas encore à faire. Certaines équipes jouent moins bien au football que nous mais sont mieux classés. C'est comme ça, on apprend. C'est peut-être l'année pour apprendre et peut-être l'année prochaine viser la montée.

La seule note positive du RC Lens sur ces dix derniers jours a été la qualification en Coupe de France aux dépens d'Epinal. Mais au prochain tour, c'est Bordeaux qui vous attend.
Oui, on a su éviter le piège spinalien. Je tiens d'ailleurs à rendre hommage à Epinal par rapport au beau parcours qu'ils ont réalisé. Maintenant, avant de se projeter sur Bordeaux, nous avons quelques matchs de championnat et d'ici là, l'objectif est de prendre des points le plus rapidement possible pour acquérir le maintien. A partir de là, on pourra se pencher sur ce match contre Bordeaux qu'on va jouer sans aucune pression. En 32emes de finale, on était tombé contre Rennes et on avait gagné le match (2-1).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant