A Washington, le Premier ministre irakien s'en prend à Ryad

le
0

WASHINGTON, 15 avril (Reuters) - Le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi, en visite à Washington, a laissé entendre mercredi que l'offensive aérienne lancée par l'Arabie saoudite au Yémen ne satisfaisait pas l'administration américaine. "De ce que je comprends de la part de l'administration, les Saoudiens ne sont pas constructifs sur cette question. Ils ne veulent pas d'un cessez-le-feu pour le moment", a dit le Premier ministre chiite, reçu la veille par Barack Obama dans le Bureau ovale de la Maison blanche. L'Arabie saoudite et ses alliés sunnites, du Golfe notamment, ont déclenché le 26 mars une campagne aérienne contre les rebelles chiites Houthis qui menaçaient Aden, la deuxième ville du pays. Le chef du gouvernement irakien a dit redouter que l'intervention saoudienne au Yémen ne conduise à un conflit régional. Prié de dire si le président américain partageait ses inquiétudes sur l'intervention saoudienne, Abadi a répondu que c'était le cas de l'administration américaine. Mais la Maison blanche a démenti qu'Obama ait critiqué Ryad lors de ses discussions avec Abadi et a renouvelé le soutien des Etats-Unis à la campagne aérienne contre les Houthis. "Nous soutenons fermement les opérations en cours conduites par le Conseil de coopération du Golfe", a déclaré Alistair Baskey, porte-parole du Conseil national de sécurité, rappelant l'accélération de livraisons d'armes destinées à la coalition ou encore la coopération en matière de renseignements. (voir ID:nL6N0X4378 ) L'ambassadeur saoudien à Washington, Adel al Jubeir, a dit pour sa part n'avoir entendu aucune critique de la part des autorités américaines. "Je ne sais pas comment le Premier ministre irakien est parvenu à cette conclusion. Mais je pense que les Irakiens devraient vraiment se concentrer sur les problèmes dans leur propre pays", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. (Phil Stewart; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant