A Wall Street, S&P-500 et Nasdaq dans le vert avec les "techs"

le
0
S&P-500 ET NASDAQ DANS LE VERT AVEC LES "TECHS"
S&P-500 ET NASDAQ DANS LE VERT AVEC LES "TECHS"

NEW YORK (Reuters) - L'indice Standard & Poor's-500 des marchés américains et le Composite du Nasdaq progressaient à l'ouverture vendredi au lendemain de nouveaux plus hauts historiques, portés par les bons résultats de géants des hautes technologies comme Google, Amazon et Microsoft.

Après quelques minutes d'échanges, l'indice Dow Jones cédait 36,67 points, soit 0,2%, à 18.022,02 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progressait de 0,13% à 2.115,61 points après avoir inscrit la veille un record absolu en séance à 2.120,49. Le Nasdaq Composite prenait de son côté 0,70% à 5.091,27 points, dépassant de nouveau son record des années 2000 durant la bulle internet.

Sur le plan macroéconomique, les projets d'investissement des entreprises américaines ont subi en mars leur septième mois consécutif de baisse, en raison de la vigueur du dollar et la chute des prix de l'énergie. La baisse de 0,5% des commandes de biens durables le mois dernier suggère que le rebond de la croissance pourrait être plus lent qu'espéré.

Cet indicateur ne semble toutefois pas peser sur la tendance à Wall Street, les investisseurs préférant se focaliser sur les résultats supérieurs aux prévisions des entreprises.

Google s'adjuge 4,6%. Le géant de l'internet a publié jeudi soir des résultats trimestriels en hausse.

Autre poids lourd du Nasdaq, Microsoft gagne près de 7% après ses résultats du premier trimestre, supérieurs aux attentes.

Vedette du début de séance, le géant du commerce en ligne Amazon.com s'envole de 13,5% grâce à son chiffre d'affaires trimestriel.

Hors résultats, les câblo-opérateurs Comcast et Time Warner Cable gagnent respectivement 0,99% et de 2,31%. Le premier a annoncé vendredi renoncer à son projet de rachat de son concurrent pour 45 milliards de dollars (41,5 milliards d'euros) face à l'opposition des autorités de la concurrence.

Apple, qui lance vendredi sa montre connectée, est peu changé (+0,33%).

Xerox chute de 7,5% après avoir abaissé ses prévisions 2015 en arguant de la vigueur du dollar.

Sur le front pétrolier, le Brent de la mer du Nord se stabilise autour de 65 dollars le baril après avoir gagné près de 10 dollars depuis le début du mois, en raison notamment de l'offensive armée saoudienne au Yémen.

Le dollar recule légèrement face à un panier de devises de référence (-0,30%) et l'euro (-0,29%), la monnaie unique, à 1,0825 dollar, étant soutenue par les espoirs d'avancées dans les négociations entre Athènes et ses créanciers.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant