A Wall Street, les rachats d'actions gardent la cote

le
0
Le Nyse, à Wall Street. (© DR)
Le Nyse, à Wall Street. (© DR)

Sous la pression des activistes, pour certaines d'entre elles, les grandes sociétés américaines cotées ne lésinent pas pour rémunérer leurs actionnaires. Ces douze derniers mois, elles auraient dépensé un total de 900 milliards de dollars, soit plus du double d'il y a cinq ans. En sus du dividende, le rachat d'actions consiste, pour une société cotée, à racheter en Bourse ses propres titres. C'est une autre façon de répartir la trésorerie disponible, ce qui tend à favoriser l'appréciation du cours de Bourse.

Bloc "A lire aussi"

A Wall Street, le marché haussier qui dure depuis six ans (+15% en 2014), doit beaucoup à cette répartition massive de trésorerie. Depuis 2008, les entreprises américaines cotées, qui hésitent à reprendre leurs investissements de croissance, auraient racheté l'équivalent de 20% de la capitalisation boursière de Wall Street, soit au cours actuel, 3.800 milliards de dollars. En 2014, les grands groupes américains ont dépensé très exactement 350,4 milliards de dollars en dividendes et encore plus (553,2 milliards) sous forme de rachats d'actions.

Depuis le début janvier, ce phénomène a d'ailleurs permis de compenser les retraits nets de 28, 5 milliards de dollars des fonds placés en valeurs américaines, de nombreux investisseurs arbitrant leurs parts au profit de celles de fonds d'actions

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant