A Wall Street, le duel Clinton-Trump passe enfin au premier plan

le
0
    par Noel Randewich 
    SAN FRANCISCO, 25 septembre (Reuters) - Qui sera le prochain 
président des Etats-Unis ? La question pourrait enfin devenir un 
facteur important de l'évolution de Wall Street à partir de 
lundi, jour du premier débat télévisé entre les deux candidats, 
Hillary Clinton côté démocrate et Donald Trump pour le camp 
républicain. 
    La campagne pour la succession de Barack Obama a jusqu'à 
présent eu un effet négligeable sur les marchés financiers mais 
cela pourrait changer, d'autant que les sondages se font plus 
incertains, l'avance d'Hillary Clinton sur son adversaire ayant 
en grande partie fondu.  
    A un peu plus de six semaines du scrutin, certains 
investisseurs s'attendent donc à une période d'incertitudes, 
source de volatilité, notamment dans certains secteurs exposés à 
l'impact des politiques publiques comme l'assurance santé, la 
pharmacie ou l'industrie. 
    Beaucoup, à Wall Street, s'inquiètent aussi du manque de 
précision sur ce que serait réellement une présidence Trump, 
l'homme d'affaires n'ayant pas hésité à dévoiler des 
propositions souvent contradictoires et en rupture avec la ligne 
du "Grand Old Party", à commencer par ses positions 
protectionnistes en matière de commerce international. 
    Certains investisseurs estiment que les actions américaines 
devraient néanmoins continuer de progresser au cours de la 
semaine à venir, grâce à la poursuite de l'élan donné mercredi 
par le choix de la Réserve fédérale de ne pas relever les taux 
d'intérêt.  
    L'indice phare Standard & Poor's a progressé de 1,19% sur la 
semaine écoulée, revenant à 1,3% seulement de son record 
historique du 15 août, et il affiche un gain de près de 6% 
depuis le début de l'année.  
    "On se dirige probablement vers une semaine modestement 
positive et vers les plus hauts du S&P 500, à moins que le débat 
ne soit un réel succès pour Trump", estime Phil Blancato, 
directeur général de Ladenburg Thalmann Asset Management. "Le 
marché semble privilégier le 'connu' de Clinton sur l''inconnu' 
de Trump." 
     
    LE "CONNU" DE CLINTON CONTRE L'"INCONNU" DE TRUMP 
    Dans une étude récente, la banque Wells Fargo a estimé 
qu'une présidence Clinton avec un Congrès divisé aurait un 
impact "neutre" sur les marchés financiers tandis qu'une 
victoire de Donald Trump et un Congrès divisé aurait un impact 
"légèrement négatif" sur Wall Street.  
    Pour l'instant, la campagne électorale est trop indécise et 
trop générale pour permettre de se positionner sur des secteurs 
ou des valeurs spécifiques, jugent certains analystes.  
    Mais bon nombre estiment qu'une présidence Clinton serait 
défavorable au secteur de la pharmacie en raison de ses attaques 
répétées visant les prix des médicaments.  
    Pendant la campagne des primaires, l'ex-secrétaire d'Etat a 
dit vouloir s'en prendre aux laboratoires pharmaceutiques, un 
discours qui visait aussi à détourner les critiques sur ses 
liens supposés avec le secteur de l'assurance.  
    Les assureurs santé devraient quant à eux réagir à l'issue 
de la campagne puisque Donald Trump a promis de remettre en 
cause l'"Affordable Care Act", qui a instauré le nouveau 
dispositif de protection sociale surnommé "Obamacare", alors que 
sa rivale a dit vouloir le renforcer, a expliqué Nicholas Colas, 
responsable de stratégie d'investissement de Convergex, dans une 
note publiée vendredi.  
    En Bourse, les assureurs santé ont largement profité de 
l'adoption du texte en 2010: UnitedHealth  UNH.H  a progressé 
depuis de 325%, Aetna  AET.N  de 234% et Cigna  CI.N  de 257% 
alors que le  S&P 500 n'avançait "que" de 85%. 
    A l'opposé, les critiques de Donald Trump sur les accords de 
libre-échange suggèrent que les entreprises industrielles et 
d'autres grands exportateurs pourraient souffrir si le magnat de 
l'immobilier l'emporte le 8 novembre, explique David 
Schiegoleit, directeur exécutif de la division Private Client 
Reserve d'U.S. Bank. 
      
 
 (avec Chuck Mikolajczak à New York; Marc Angrand pour le 
service français) 
  
 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant