À vendre, une île écossaise perdue pour geek philatéliste

le
1

Pour 2,2 millions d’euros, cette île inhabitée du nord de l’Ecosse peut être à vous. Outre de magnifiques paysages, elle offre quelques maisons, l’Internet à haut débit et même une Poste qui édite ses propres timbres !

Cette île est exceptionnelle, et pourtant elle ne trouve pas preneur depuis plus de trois ans. Tanera Mor est l’île principale du petit archipel des îles Summer au nord-ouest de l’Écosse. Désormais inhabitée, ses anciens propriétaires cherchent à revendre les lieux qui proposent notamment des chalets de vacances. Au milieu d’un ensemble de 17 îles, l’endroit ne manque pas d’atout avec ses somptueux paysages de pierre sur fond de mer.

Côté équipement, l’île est entièrement autosuffisante, grâce à des générateurs d’électricité, des turbines et des éoliennes, qui permettent de disposer de l’électricité 24h/24. Il y a également un système de filtration et de traitement des eaux. Et vu l’activité touristique du lieu, on y dispose même de l’Internet à haut débit. Cerise sur le gâteau: depuis les années 1970, l’île dispose de son propre service postal avec un bureau de poste autorisé à produire ses propres timbres-poste et sceaux postaux. Le luxe suprême... C’est également un lieu apprécié pour la voile et qui dispose d’un port bien protégé.

Possibilité de diviser l’île en trois lots

Malgré ces atouts, aucun acheteur ne s’est encore montré prêt à débourser ces 2,2 millions d’euros pour s’offrir ce bout de terre de 2 km sur 2,5 km avec ses plages, sa maison principale (l’ancienne école de l’île), son café, son bureau de poste et ses neuf chalets habitables. Alors pour appâter le chaland et diminuer le ticket d’entrée, les propriétaires proposent une division en trois lots. Le premier à 800.000 euros comprend le nord de l’île avec trois maisons, le café et le bureau de poste. Le second, pour 480.000 euros, couvre le centre de l’île avec deux maisons et la plus grande plage du site. Quant au dernier, moyennant 915.000 euros, il rassemble quatre maisons et les petites îles d’Eilean Beg et de Eilean mor ainsi que d’un îlot sans nom submergé à marée haute.

Pour ceux qui souhaiteraient se laisser tenter, l’île est commercialisée par le réseau immobilier britannique Savills.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mcarre1 il y a 4 mois

    Les îles Summer doivent-elles leur nom au fait qu'elles ne sont habitables que l'été?