À un mois des JO, Sotchi se transforme en camp fortifié

le
0
VIDÉO - Depuis mardi, au moins 55.000 policiers et militaires sont déployés dans la ville hôte, où l'ampleur de la surveillance inquiète.

Depuis mardi, et à un mois de la cérémonie d'ouverture des jeux d'hiver, le 7 février, le complexe olympique de Sotchi a pris des allures de camp fortifié. Sauf autorisations spéciales délivrées au compte-gouttes, et sous peine d'une amende de 3000 roubles (70 euros), la circulation automobile à usage privé a été interdite dans un rayon atteignant 100  kilomètres. Dans les rues, les contrôles d'identité se multiplient. L'accès à une grande partie des bâtiments publics est devenu impossible. Les courriers à destination de la région de Krasnodar (5 millions d'habitants), frontalière de la mer Noire, sont ouverts avant expédition.

La majorité de ces mesures avaient été programmées de longue date, mais une semaine après le double attentat suicide de Volgograd qui a fait 34 morts, les 29 et 30 décembre, le panel sécuritai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant