À Toulouse, les Izards ont peur de l'«escalade»

le
0

Plusieurs témoins directs de la fusillade qui a fait un mort et deux blessés mardi soir expliquent au Figaro leur crainte face à la multiplication des attaques à l'arme à feu qui touchent ce quartier du nord de la ville.

Toulouse,

Un peu plus de 48 heures après la fusillade qui a fait un mort et deux blessés dans une pizzeria, située à proximité du quartier des Izards de Toulouse, les langues se délient. Kamel et Sofiane* (les prénoms ont été changés), se trouvaient dans l'établissement mardi soir. Le premier pour «donner un coup de main au service», le second «pour dîner avec des proches». «Il était un peu plus de 21h30 lorsque j'ai entendu des tirs, des bousculades, mais pas de cris», explique Kamel au Figaro. «Puis, les coups de feux ont été plus puissants et précis. J'étais au sous-sol avec des amis. Vu qu'il nous restait une prière à faire, je peux certifier que fusillade a duré entre trois et six minutes. Six minutes de coups de f...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant