À Toulouse, Duflot apporte un soutien implicite à Hulot

le
0
Les candidats à la primaire d'Europe Écologie-Les Verts (EÉLV) participaient, lundi, à leur premier «débat non contradictoire».

De notre envoyé spécial à Toulouse.

Pour leur primaire de 2007, les écolos avaient inventé le «speed-dating présidentiel ». Les deux candidats, Yves Cochet et Dominique Voynet, avaient eu cinq minutes pour convaincre les militants. L'affaire avait fait un flop! Pour 2012, les écolos reviennent avec l'idée d'un «débat non contradictoire»... Ainsi, lundi soir à Toulouse, les quatre candidats validés ce week-end par Europe Écologie-Les Verts (EÉLV) - Eva Joly, Nicolas Hulot, l'élu alsacien Henri Stoll et l'ancien président du réseau Sortir du nucléaire Stéphane Lhomme - ont ouvert le bal de la primaire. Celui des débutants pour tous les quatre...

«En finir avec les vieilles querelles!»

Après le coup de chauffe de ce week-end autour des déclarations de Nicolas Hulot, qui avait reconnu avoir envisagé un «bref instant» un «tandem » avec Jean-Louis Borloo il y a quelques mois, les cartes sont un peu rebattues. L'ancien globe-trotter écolo va-t-i

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant