À Tombouctou, la France passe la main au Burkina

le
0
Les soldats burkinabés s'apprêtent à prendre la relève des troupes françaises dans la ville malienne. Mais le passage de témoin de l'opération « Serval » aux contingents de la force africaine suscite localement quelques appréhensions.

«Ce sont des frères d'armes, leur matériel est performant et bien entretenu, ils sont volontaires et veulent participer à la sécurisation du Mali.» Le capitaine Dorian, de l'Escadron français d'aide à l'engagement, est dithyrambique. Depuis deux semaines, il organise la passation de témoin aux soldats burkinabés qui vont prendre la relève des troupes françaises à Tombouctou.

Après la libération de la ville le 28 janvier, les Français étaient 450 à sécuriser la zone. D'ici à la fin de la semaine, il n'en restera plus qu'une trentaine, chargés de conseiller les Burkinabés et d'assurer la coordination avec l'opération «Serval». Arrivés il y a deux semaines, les 650 soldats burkinabés font partie de la Misma, la force ouest-af...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant