À Taormine, en Sicile, un G7 à l'ère Trump

le
0
Quelque 9 000 membres des forces de l'ordre italiennes assureront la sécurité du G7 à Taormine en Sicile.
Quelque 9 000 membres des forces de l'ordre italiennes assureront la sécurité du G7 à Taormine en Sicile.

À moins de 24 heures de l'ouverture du G7, Taormine, en Sicile, a l'allure d'un fortin défendu par 9 000 policiers et carabiniers et par plusieurs centaines d'hommes envoyés par les services de sécurité des sept chefs de gouvernement attendus. Une vingtaine d'unités navales surveillent la côte et une no-fly zone sera instaurée avant l'arrivée des délégations. Déploiement banal lorsque les puissants de la Terre se rassemblent ? Pas tout à fait, car avec Donald Trump tout se complique.

Les chefs d'État ou de gouvernement logeront au San Domenico ou au Timeo, deux palaces qui ont vu défiler depuis un siècle toutes les stars de la politique, des lettres ou du cinéma. Mais bien que la suite 306 ? 98m2 et deux chambres ? soit réservée pour « The Donald », nul ne sait encore ou les services secrets américains feront dormir leur président. La sécurité exige en effet que l'hôte de la Maison-Blanche puisse être exfiltré en quelques secondes en cas d'urgence. Or les rues étroites du « Saint-Tropez de la Sicile » ne le permettent pas.

Instructions culinaires

Autre question épineuse, les quelques centaines de mètres que les chefs d'État devront parcourir en voiturettes électriques pour se rendre de leur hôtel au lieu de réunion. « Les services américains voulaient que le président se déplace avec son convoi de 30 voitures, explique le maire de Taormine, Eligio Giardina. Mais le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant