A suivre aujourd'hui... VIVENDI

le
0

(AOF) - Vivendi a réalisé au premier semestre 2016 un résultat net, après intérêts minoritaires, des activités poursuivies de 913 millions d'euros, en hausse de 28,3%. Le résultat net, part du groupe, s’élève à 911 millions. Il s’établissait à 1,991 milliard au premier semestre 2015 en raison notamment de la plus-value de 1,206 milliard enregistrée lors de la cession de GVT le 28 mai 2015.

Le résultat net ajusté est un bénéfice de 286 millions d'euros, en baisse de 13,1%. Cette évolution reflète principalement le recul de l'Ebita. Hors un effet fiscal négatif non-récurrent de 41 millions dû à la reprise de provision résultant de la fin du litige avec Liberty Media, le résultat net ajusté aurait été stable à 327 millions.

A taux de change et périmètre constants, le résultat opérationnel courant recule de 7,6% à 440 millions, impacté notamment par l'aggravation des pertes des chaînes Canal+ en France.

Le résultat opérationnel ajusté (EBITA) baisse de 20,4 %, traduisant l'évolution défavorable du ROC et l'impact des charges de restructuration alors qu'au premier semestre 2015, l'EBITA avait notamment bénéficié du produit relatif au dénouement d'un litige aux Etats-Unis chez UMG et de reprises de provisions chez Groupe Canal+.

Le chiffre d'affaires est quasiment stable à 5,044 milliards (-0,9 % à taux de change et périmètre constants) Il a été soutenu par l'importante progression des revenus liés aux abonnements et au streaming d'Universal Music Group (UMG), faisant plus que compenser le déclin du téléchargement numérique et des ventes physiques, et par les activités hors de France de Groupe Canal+.

Pour la première fois, à fin juin 2016, le nombre d'abonnés individuels comptabilisés par Groupe Canal+ est plus élevé à l'international (5,727 millions) qu'en France métropolitaine (5,455 millions).

En France, Canal+ demeure confronté à une décroissance de ses revenus de la télévision payante en dépit du succès des offres couplées avec beIN Sports. Le groupe a arrêté un plan de réduction de coûts de 300 millions d'euros dont environ 60 à 80 millions d'euros seront réalisés dès cette année. Ce plan permet de conforter l'objectif d'équilibre des chaînes Canal+ en France en 2018.

Le directoire a confirmé son intention de poursuivre le programme de rachat d'actions jusqu'à un maximum de 10 % du capital de Vivendi en fonction des opportunités de marchés.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant