A suivre aujourd'hui... VALLOUREC

le
0

(AOF) - Vallourec a réduit sa perte nette, part du groupe, au deuxième trimestre. Elle s'est établie à 128 millions d'euros après 131 millions un an plus tôt. Le résultat brut d'exploitation est revenu dans le vert à 3 millions contre -32 millions au deuxième trimestre 2016. La marge est ressortie à 0,3% contre -4,2% un an plus tôt. De son côté, le chiffre d'affaires a grimpé de 22,3% à 933 millions. Au premier semestre, la perte nette, part du groupe a atteint 254 millions d'euros contre une perte de 415 millions d'euros au premier semestre 2016.

Le résultat d'exploitation est une perte de 189 millions d'euros, à comparer à une perte de 418 millions d'euros au premier semestre soit une amélioration de 229 millions d'euros, résultant essentiellement de l'augmentation du résultat brut d'exploitation et de l'absence de charges de restructuration et de dépréciation d'actifs au premier semestre 2017.

Au premier semestre, le résultat d'exploitation avait été affecté par des charges de restructuration de 83 millions d'euros et par 68 millions d'euros de dépréciation d'actifs essentiellement liées aux initiatives stratégiques annoncées le 1er février 2016.

Le chiffre d'affaires consolidé s'est établi à 1,716 milliards d'euros, en augmentation de 19,7 %. A périmètre et taux de change constants, le chiffre d'affaires s'est inscrit en hausse de 2,4 %, résultant d'un effet volume positif (+26,2 %), principalement lié au rebond des volumes aux Etats-Unis, en partie compensé par un effet prix/mix négatif (-23,8 %).

Bien qu'il opère dans un environnement volatil et incertain, aux conditions actuelles de marché, Vallourec revoit à la hausse sa cible de résultat brut d'exploitation 2017 et vise désormais une amélioration comprise entre +125 millions d'euros et +175 millions d'euros par rapport à l'exercice 2016.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant