A suivre aujourd'hui... SAINT-GOBAIN

le
0

(AOF) - Saint-Gobain a annoncé qu’il disposait de l’ensemble des autorisations préalables des autorités de concurrence à la clôture du rachat de Sika et qu’aucune condition n’a été demandée par celles-ci. Ceci fait suite à la réception définitive de l’autorisation inconditionnelle de l’autorité de concurrence brésilienne (le CADE) pour l’acquisition du contrôle de Sika. Cette décision est parfaitement en ligne avec les autres autorisations inconditionnelles a déjà reçues pour cette acquisition, notamment de la part de la Suisse et de la Commission européenne, a indiqué le groupe français.

Saint-Gobain rappelle que la Commission européenne dans sa décision en date du 22 juillet dernier – à l’issue d’une série de tests de marché très approfondis – avait rapporté que : « Même si Weber produit également des mortiers de spécialités, les clients ne les considèrent pas comme des substituts aux mortiers de Sika » (paragraphe 41, page 9 de la décision de la Commission).

La Commission européenne a donc conclu que : « Sika et Saint-Gobain ne semblent généralement pas être des concurrents proches dans la mesure où leurs offres sont plutôt complémentaires en termes de qualité et de perception de la marque » (paragraphe 42, page 10 de la décision de la Commission).

Saint-Gobain souligne que ces déclarations soutiennent parfaitement la complémentarité de Saint-Gobain et de Sika en termes de produits, applications, géographies et canaux de distribution. Elles confirment la logique industrielle de l’opération ainsi que la capacité de Saint-Gobain, en collaboration avec Sika, de dégager des revenus supplémentaires et synergies au profit des actionnaires de Sika et de Saint-Gobain.

 

La délivrance inconditionnelle de l’ensemble des autorisations préalables fait suite à l’effondrement des autres arguments invoqués par le conseil de Sika dans le but de retarder la clôture de l’opération : la Commission des OPA suisse (la COPA) et l’Autorité fédérale suisse de surveillance des marchés financiers (la FINMA) ont toutes les deux confirmé à maintes reprises qu’elles n’ont aucune réserve en ce qui concerne l’application de la clause d’exemption d’offre publique (« opt-out »), démontrant ainsi que Saint-Gobain a parfaitement respecté la loi suisse ; la FINMA a également confirmé que Saint-Gobain et la famille Burkard ne constituent pas un groupe.

 

Malheureusement ajoute le groupe français, les administrateurs du conseil de Sika ont jusqu’à maintenant maintenu leur opposition à l’opération, outrepassant le cadre de leurs pouvoirs et ce en dépit des tentatives répétées de Saint-Gobain pour trouver un accord.

Saint-Gobain attend avec confiance que les tribunaux suisses permettent à Schenker-Winkler Holding (SWH) de regagner ses droits de propriété et de finaliser l’opération. Saint-Gobain a prolongé l’accord avec la famille ainsi que ses contrats de couverture de change et est résolument déterminé à poursuivre cette opération créatrice de valeur pour les deux groupes.

 


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant