A suivre aujourd'hui... RUBIS

le
0

(AOF) - Fin de semaine brillante pour Rubis ! Le titre de l'opérateur spécialisé dans l'aval pétrolier et chimique a dominé le SBF 120 vendredi dernier, s'appréciant de 3,5% à 69,85 euros. A quatre jours de la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre 2016 (le mardi 10 mai après la clôture de la Bourse de Paris), le groupe français a bénéficié de notes d'analystes encourageantes. Ainsi, Berenberg a relevé son objectif de cours sur la valeur de 102 à 107 euros tout en réitérant sa recommandation d'Achat.

Le roadshow avec le directeur financier, Bruno Krief, a renforcé l'opinion positive du broker sur le dossier. Le bureau d'études apprécie la compétitivité solide du groupe, la résilience de son profil de croissance et a capacité à faire croître son bénéfice par action par des acquisitions. L'analyste s'attend à ce que Rubis réalise en 2016 une autre excellente année, avec un bénéfice par action prévu en hausse de 17% après +33% en 2015.

Berenberg estime que le cours de l'action sera soutenu par la révision à la hausse du consensus et la revalorisation de l'action qui se traite avec une décote de 30 à 40% par rapport à ses concurrents.

Gilbert Dupont aussi mise sur Rubis. Le courtier parisien a confirmé ce matin sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 86,2 euros sur le titre. Selon le broker, les effets de périmètres (Djibouti, Réunion, Afrique de l'Ouest) devraient soutenir la progression des volumes de distribution anticipés en croissance de 24% au premier trimestre.

La faible vigueur de l'hiver devrait affecter l'activité en Europe d'environ 2%. Cependant, indique le bureau d'études, cette zone représente désormais moins de 30% des volumes. Pour les trois premiers mois de 2016, l'analyste prévoit également une stabilité des recettes de stockage.

En mars dernier, Rubis avait publié des résultats 2015 supérieurs aux attentes et des perspectives encourageantes. Le spécialiste de l'aval pétrolier et chimique a bénéficié l'an dernier de la chute des cours de l'énergie. Rubis, en effet, achète le pétrole et le gaz en gros avant de le revendre et ne répercute pas immédiatement et entièrement la baisse des prix. Le groupe a réalisé un résultat net part du groupe en hausse de 44 % à 170 millions (+9% à périmètre constant) en 2015.

(P-J.L)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant