A suivre aujourd'hui... LAFARGEHOLCIM

le
0

(AOF) - LafargeHolcim a enregistré une perte nette de 2,86 milliards de francs suisses au quatrième trimestre en raison de 3 milliards francs suisses de dépréciation d’actifs et autres charges. « Ces frais non cash sont principalement liés à la modification des conditions de marché au Brésil, en Russie, en Irak et en Chine ainsi qu’aux actifs fermés ou mis sous cocon suite à la révision du portefeuille post fusion », a expliqué le cimentier. L’Ebitda retraité a reculé de 15,3% à 1,395 milliards. Il baisse de 8,3% en base comparable.

Le chiffre d'affaires a, lui, baissé de 5,9% à 7,441 milliards de francs suisses. Il a augmenté de 1,7% à données comparables.

Il a proposé un dividende de 1,50 franc par action.

" La plupart des points structurants de la fusion sont désormais derrière nous. Notre organisation est en place ; les synergies vont continuer à monter en puissance en 2016, avec plus de 450 millions de francs suisses d'Ebitda additionnel attendus cette année ", a déclaré Eric Olsen, Directeur général de LafargeHolcim.

Avant d'ajouter : " Nous prévoyons une croissance de la demande sur nos marchés comprise entre 2 et 4 % en 2016. Les marchés émergents continueront de croître globalement grâce à leurs fondamentaux à long terme solides, et ce malgré l'évolution défavorable de certains d'entre eux ".

La dette nette a été réduite à 17,3 milliards de francs suisses, au-dessous de l'objectif de 17,5 milliards, notamment grâce au contrôle des investissements, à la solidité de la trésorerie opérationnelle et à l'attention portée au fonds de roulement.

Cette année, le cimentier vise une baisse de la dette nette à environ 13 milliards de francs suisses en fin d'année, en incluant les effets de notre programme de désinvestissements. Le groupe prévoit d'ailleurs la finalisation de ce programme de 3,5 milliards de francs suisses, plus d'un tiers de ce programme étant déjà sécurisé.

LafargeHolcim a confirmé ses objectifs 2018 dévoilés en novembre dernier. Il vise un Ebitda opérationnel de plus de 8 milliards de francs suisses à cette date et un cash-flow libre cumulé de 10 milliards de francs suisses au minimum sur la période 2016-2018, pour atteindre en 2018 au moins 6 francs suisses par action sur une base annualisée.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant