A suivre aujourd'hui... INGENICO

le
0

(AOF) - Habitué ces dernières années aux premières places des indices, Ingenico a connu ces derniers mois plusieurs revers boursiers. Si le spécialiste des technologies de paiement électronique sécurisé progresse encore de plus de 70% en trois ans, surperformant largement l'indice SBF 120, il perd près de 20% depuis le 1er janvier. L'accès de faiblesse d'Ingenico vendredi (-5,49% à 91,67 euros) s'explique par le deuxième profit warning en trois mois de son concurrent américain Verifone.

Les motifs de cet avertissement font dire à Oddo qu'ils sont extrapolables à Ingenico. Le bureau a en conséquence retiré l'action de ses valeurs préférées, même s'il en recommande toujours l'Achat, et réduit son objectif de cours de 130 euros à 110 euros.

Verifone a en effet mis en cause un déploiement des terminaux de paiement EMV plus lent que prévu aux Etats-Unis pour les PME, ainsi qu'un environnement économique difficile en Turquie et en Amérique latine (Brésil). La situation aux Etats-Unis et les problèmes au Brésil avaient justement empêché Ingenico de relever ses objectifs annuels fin juillet au grand dam des investisseurs. La sanction avait été lourde : le titre avait alors perdu 9%.

Si cet avertissement du groupe américain "met en lumière les défis grandissants auxquels fait face le marché des terminaux de paiement", ainsi que l'explique Gilbert Dupont, les analystes jugent toutefois qu'Ingenico se trouve en bien meilleure position que son concurrent. CM-CIC souligne ainsi que le groupe français continue de gagner des parts de marché et reste sur des niveaux de croissance positifs. Ses ventes semestrielles ont enregistré une croissance organique de 12% et Ingenico vise toujours une croissance interne d'au moins 10% en 2016. Oddo met en avant pour sa part le meilleur positionnement géographique du groupe (Europe, Chine…) et une stratégie beaucoup plus avancée dans le paiement multicanal.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant