A suivre aujourd'hui... AUPLATA

le
1

(AOF) - Le producteur d'or français Auplata a évolué mercredi à contre-courant du marché parisien, gagnant 0,88% à 1,14 euro alors que le SBF 120 a cédé 0,97%, après avoir pris une nouvelle mesure de renforcement de ses fonds propres. Le groupe a en effet annoncé la réalisation d’une augmentation de capital réservée de 2,5 millions d'euros intégralement souscrite par la société Compagnie Minière de Touissit.

Selon le système de la compensation de créances mis en place entre cet actionnaire et Auplata, Compagnie Minière de Touissit a reçu les 2,5 millions d'actions nouvellement émises à 1 euro par titre en remplacement des obligations 2014 qu'elle détenait. Ainsi, 5000 obligations 2014 d'Auplata à 500 euros chacune sont compensées par 2,5 millions d'actions au prix unitaire d'un euro.

Cette émission, faiblement dilutive - un actionnaire détenant 1% du capital social de la société préalablement à l'émission en possède désormais 0,95 % - a eu pour conséquence de renforcer le fonds 4T Commodities & Emerging Markets au capital de la société aurifère. Ce dernier, qui avait succédé au capital d'Auplata à la compagnie marocaine CMT en 2015, détient désormais 17,56 % du capital et des droits de vote. Ce fonds de titrisation luxembourgeois s'est en effet vu confier par la Compagnie Minière de Touissit l'intégralité des actions nouvellement émises, suivant sa logique de désengagement de tout investissement dans l'or en Guyane.

Pour Auplata, la conversion d'obligations en actions permet d'alléger la charge financière. Le groupe a rappelé que les intérêts versés au titre des 5 000 Obligations 2014 détenues par la Compagnie Minière de Touissit s'élevaient, sur l'exercice 2015, à 0,2 million d'euros.

Ensuite, comme le souligne le bureau d'études LCM, elle permet au groupe de poursuivre le renforcement de son bilan. Cette étape franchie, Auplata va pouvoir se consacrer pleinement au développement de son site industriel de cyanuration sur la mine de Dieu Merci en Guyane. La montée en puissance de ces équipements en 2017 et 2018 devraient être les principaux catalyseurs de la croissance bénéficiaire attendue sur le groupe, rappelle l'analyste. La progression des cours de l'or soutiendront aussi la tendance et contribueront à l'amélioration des résultats dès le second semestre 2016.

En mars dernier, le groupe avait entériné un plan de transformation visant à se consacrer pleinement à la mise en œuvre du procédé de production de l'or par cyanuration. Et dès le mois de juin, Auplata avait levé plus de 12 millions d'euros pour financer la construction de son usine guyanaise lors d'une augmentation de capital sursouscrite plus de deux fois.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • roll4eur il y a 10 mois

    Vivement le T3 2016 !