A suivre aujourd'hui... ACCORHOTELS

le
0

(AOF) - Au premier trimestre 2016, AccorHotels a enregistré un chiffre d’affaires de 1,161 milliard d’euros, en croissance de 1,9% à périmètre et change constants (pcc), et en repli de 5,2% en données publiées. Il est légèrement inférieur au consensus Reuters de 1,2 milliard. Le chiffre d'affaires de l'activité HotelServices s'élève à 300 millions en hausse de 3,3% en données publiées (+ 5,6% à pcc). De son côté, HotelInvest a fait état d'un chiffre d'affaires de 973 millions d'euros, en légère hausse de 0,2% (pcc) mais en repli de 7,8% (en données publiées).

Cette progression du chiffre d'affaires trimestriel résulte d'une activité favorable dans la majorité des marchés clés du groupe hôtelier, situés notamment dans les régions Méditerranée, Moyen-Orient, Afrique (+5,3% à pcc), et dans une moindre mesure en Europe Centrale, du Nord et de l'Est (+2,8% à pcc), où l'activité s'est, comme attendu, stabilisée au Royaume-Uni et en Allemagne.

AccorHotels a précisé que l'environnement reste difficile en France, où le chiffre d'affaires global affiche une baisse de 1,6%, malgré la bonne résistance du taux d'occupation (-0,5 point). Dans la lignée des tendances observées depuis les évènements de novembre 2015, l'activité demeure contrastée entre Paris, toujours difficile, et la Province, avec des RevPAR en bonne progression, notamment en février et mars.

Le chiffre d'affaires de la zone Amériques est en progression de 2,8% à pcc, malgré le recul de 3,7% (pcc) du Brésil. La région Amérique du Nord et Caraïbes demeure bien orientée (+ 10,2% à pcc), tout comme le reste de l'Amérique Latine (+1,6% à pcc), dans un contexte marqué par une forte inflation.

Les performances réalisées au cours du premier trimestre 2016 sont solides, et restent en ligne avec les tendances observées fin 2015.

L'évolution de l'activité en France reste conditionnée par l'attractivité de la destination suite aux événements de novembre. Les tendances montrent une amélioration lente mais régulière en région parisienne. Le calendrier favorable du mois de mai, et le début de l'Euro de Football en juin devraient permettre de basculer en territoire positif au cours du deuxième trimestre. L'Allemagne, deuxième marché du groupe, devrait connaitre une nette inflexion au deuxième trimestre, après un 1er trimestre stable, comme attendu.

Enfin, le développement du parc hôtelier se poursuit à un rythme extrêmement soutenu, avec un premier trimestre record, et un pipeline de plus de 158 000 chambres.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant