À Strasbourg, 900 migrants logent à l'hôtel

le
1
Le cas des 200 personnes installées depuis quatre jour sur la place de Jaude à Clermont-Ferrand révèle que l'hébergement d'urgence est saturé par l'explosion du nombre de demandeurs d'asile. L'Alsace n'est pas en reste.

Deux cents. C'est le nombre de personnes, en immense majorité des demandeurs d'asile, qui passent actuellement toutes leurs nuits dehors à Mulhouse (Haut-Rhin), faute de solutions d'hébergement d'urgence. «Généralement, ils vont dormir dans les parcs de la ville», glisse Adelheid Tufuor, la déléguée de la Fnars (fédération d'associations de solidarité) en Alsace.

Du côté de Strasbourg (Bas-Rhin), ce sont quelque 900 demandeurs d'asile qui, faute de mieux, doivent désormais être logés à l'hôtel. «La situation est très tendue, même si on n'en est pas au point de Clermont-Ferrand, raconte Thierry Houdart, gérant d'une importante structure d'hébergement. Il y a un an et demi, ils étaient 250, et on pensait déjà avoir atteint le seuil au-dess...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 6 sept 2013 à 10:45

    Racisme ???...http://www.youtube.com/embed/RWcVguB0GaY...Très instructif sur l'avenir de nos enfants et nos sociétés...Qu'en pensez-vous ???...