À son procès, l'ex-trader français de Goldman Sachs se défend

le
0
Fabrice Tourre, surnommé «Fab le Fabuleux», en procès à New York depuis lundi dans l'affaire qui a déclenché la crise dite des subprimes, a été appelé à la barre. Il a nié avoir sciemment trompé ses clients.

Fabrice Tourre comprend parfaitement la finance mais le greffier du tribunal de New York ne comprend pas son accent français. Prenant la parole pour la première fois mercredi dans son procès, l'ancien courtier de Goldman Sachs a également parfois donné l'impression de perdre son sang froid. Tout cela, à mi-chemin d'un procès qui est censé durer trois semaines, n'aura pas nécessairement un impact sur l'opinion des jurés. En revanche cela donne un peu de piment à un procès civil par ailleurs technique dont l'enjeu est relativement symbolique.

Le centralien de 34 ans est sous le feu des questions probantes des avocats de la Securities & Exchange Commission (SEC). L'autorité fédérale des marchés financiers américains accuse Fabrice Tourre d'avoir dé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant