À Sequedin, colère et dégoût après l'évasion

le
0
Complètement différente de l'évasion de Redoine Faïd, il y a trois mois, l'évasion de mardi pose la question de la sécurité liée aux détenus. Surveillants pénitentiaires et policiers dénoncent le manque de moyens. » Nouvelle évasion à la prison de Sequedin

L'évasion qui a eu lieu mardi devant la maison d'arrêt de Sequedin n'a rien à voir avec celle de Redoine Faïd il y a trois mois. «Ce n'est pas une évasion de Sequedin, précise d'emblée Jean-François Forget, secrétaire général Ufap-Unsa Justice. Il y a eu une extraction judiciaire et les forces de l'ordre ont commis une maladresse.» Et s'il ajoute soutenir ses «camarades de la police», le syndicaliste tient à ce que les choses soient claires: «Il s'est échappé de leur emprise devant les portes de l'établissement.» L'homme d'une trentaine d'années, récidiviste, n'avait pas encore été écroué, il revenait d'une audition dans le cadre d'une information judiciaire pour une affaire de stupéfiants, explique le p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant