A Séoul, Sarkozy règle ses comptes avec l'économiste Thomas Piketty

le
8
A Séoul, Sarkozy règle ses comptes avec l'économiste Thomas Piketty
A Séoul, Sarkozy règle ses comptes avec l'économiste Thomas Piketty

Même à l'étranger, Nicolas Sarkozy n'oublie pas ses «cartes postales». Lors d'une conférence rémunérée mardi à Séoul (Corée du Sud), l'ancien chef de l'Etat, qui effectuait sa première sortie internationale depuis son retour en politique, s'en est pris à l'économiste français Thomas Piketty, star de la gauche et grand spécialiste des inégalités et de la fiscalité, rapporte le Figaro qui a pu assister à l'intervention de l'ex-chef de l'Etat.

«C'est une maladie française de vouloir exporter ce qui ne marche pas chez nous vers les autres», a-t-il lâché devant un public de dirigeants politiques et de chefs d'entreprises du monde entier à propos de l'auteur du «Capital au 21e siècle», qui est venu mi-septembre en Corée, faire la promotion de son essai.

«Il est socialiste !»

Nicolas Sarkozy, qui n'a pas renoncé à ses conférences rémunérées, intervenait au World Knowledge Forum, aux côtés de l'ex-patron de la BCE, Jean-Claude Trichet. En campagne pour la présidence de l'UMP, l'ancien président n'a pas épargné celui qui propose de taxer les hauts-revenus à hauteur de 80%. «Il est socialiste ! Pour eux, si on est injuste avec tout le monde, on est injuste avec personne» a encore lancé Sarkozy à son public.

Thomas Piketty, chercheur à l'Ecole d'économie de Paris et auteur de l'essai «Le Capital au 21e siècle» qui a été numéro un des ventes sur Amazon aux Etats-Unis  est connu pour son engagement politique plutôt à gauche. Il a notamment conseillé Ségolène Royal pendant la campagne de 2007 et aurait inspiré François Hollande. Lorsque Nicolas Sarkozy était à l'Elysée, il avait critiqué sa politique économique.  

«On ne va pas s'excuser !»

Côté revenu, le montant de la conférence de Nicolas Sarkozy n'est pas connu. Brice Hortefeux, un de ses proches, a confirmé à demi-mots ce mardi matin sur i-Télé que l'ancien chef de l'Etat n'avait pas fait du bénévolat. «Non seulement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vxboucau le mardi 14 oct 2014 à 20:27

    De toute facon , il n'a aucune chance pour 2017...meme fillonest passé devant lui :-)

  • rodde12 le mardi 14 oct 2014 à 17:15

    Vous préférez petit bras? Les théories économiques c'est très beau mais il faut qu'elles soient appliquées correctement. A mon humble niveau j'ai toujours vu échouer ces magnifiques programmes tout simplement parce que les données de base étaient fausses. Rien ne vaut le bon sens relisez F BASTIAT.

  • M6827458 le mardi 14 oct 2014 à 17:14

    à mon avis hollande lui fait des avances financieres pompées sur les fonds du parti socialiste pour qu il voyage loin de PARIS!militants vous êtes encore refais.

  • LeRaleur le mardi 14 oct 2014 à 17:05

    Mais c'est un autre qui a eu le Nobel, c'est dire...

  • cesarski le mardi 14 oct 2014 à 16:16

    qu il regle ses comptes de campagne d abord ensuite qu il disparaisse pour de bon

  • lolin le mardi 14 oct 2014 à 16:16

    Qui paie ses meetings? l'ump en faillite? bygmalion?, jf copé?, le contribuable?.Quelqu'un sait?

  • M1461628 le mardi 14 oct 2014 à 15:38

    On sait bien qu'il fait pas du bénévolat...par contre pour les dettes à titre personnel(400 000€) c'est la boîte UMP qui régale ... c'est un imposteur qui chaque jour qui passe est un peu plus disqualifié aux yeux des français

  • M1461628 le mardi 14 oct 2014 à 15:34

    Qu'il le garde ou le transfère en Corée du Nord!On en veut plus