À Schöneweide, dans le nid berlinois des néonazis

le
0
Ce quartier de la capitale allemande est gangrené par les nostalgiques du Führer.

Correspondant à Berlin

Les habitants de Schöneweide, quartier déshérité de l'ex-Berlin Est où les néonazis ont fait leur nid, ont reçu des renforts. Quelque 3.000 manifestants, tenant des pancartes montrant un Playmobil affublé d'une moustache à la Hitler barré d'un sens interdit, défilent sous les fenêtres des militants d'extrême droite en cette veille de 1er mai. Alors que s'ouvre à Munich le procès de la NSU (Underground national socialiste), le groupuscule responsable d'une série de dix meurtres racistes, ils sont venus montrer qu'ils ne sous-estiment pas le danger posé par les mouvements néonazis et qu'ils n'ont pas abandonné le quartier à la peste brune.

Postés à leurs balcons ou dans les rues à l'écart des manifestants, les crânes rasés prennent des photographies du cortège, ciblant les jeunes du quartier, les étudiants, les retraités ou les mani...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant