A Sceaux, les paroissiens de l'ex-otage ont réveillonné à l'église

le
0
A Sceaux, les paroissiens de l'ex-otage ont réveillonné à l'église
A Sceaux, les paroissiens de l'ex-otage ont réveillonné à l'église

A Sceaux (Hauts-de-Seine), le soulagement est immense à l'annonce de la libération du père Vandenbeusch : il a officié entre 2001 et 2010 dans cette paroisse avant de partir évangéliser au Cameroun. «On est très très contents, a ainsi déclaré Philippe Laurent, le maire (UDI) de Sceaux joint ce mardi matin au téléphone. Nous allons néanmoins attendre qu'il soit revenu avant de décrocher son portrait affiché devant la mairie et l'église Saint-Jean-Baptiste.»

Ce mardi soir, une centaine de paroissiens ont célébré son prochain retour à l'église Saint-Jean-Baptiste. «On devait passer la soirée à Paris mais nous sommes heureux d'être là pour rendre grâce à Dieu», explique l'une d'elles, Martine. A quelques heures de la nouvelle année, chants, applaudissements et prières ont résonné dans une église presque remplie. Il y a une semaine, la messe de Noël avait déjà rendu hommage au père Vandenbeusch, alors aux mains de ses ravisseurs.

«C'est un grand bonheur qu'il soit libéré et que Dieu ait exaucé nos prières», affirme dans un sourire Martine, 66 ans, évoquant un curé «très solide psychologiquement» et animé d'une «grande vie spirituelle». A l'annonce de la libération, le père Jacques, vicaire de la paroisse, s'était empressé de la répandre dans la matinée, en faisant sonner les cloches «pour dire à toute la ville "il y a un événement qui vient de se passer"».

Sur la façade de l'église, l'inscription «Libéré» a été ajoutée au portrait tout sourire de l'ex-otage accroché il y a plusieurs semaines.Toute la journée, entre deux courses pour le repas de la Saint-Sylvestre, de nombreux fidèles se sont rendus dans l'église pour se recueillir. Les paroissiens ont été appelés à se rassembler une nouvelle fois dans cette église, théâtre d'une forte mobilisation ces dernières semaines, prenant la forme de chaînes de prières chaque jeudi soir.

«Voir cette chaîne de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant