À Sanaa, le gouvernement dit avoir déjoué un complot

le
0
Malgré les déclarations du gouvernement, le calme demeure dans la ville et la population yéménite s'interroge.

Un bourdonnement incessant surpasse la voix de l'appel à la prière. Les regards se tournent vers le ciel tandis qu'un avion de surveillance américain survole lentement la capitale. L'apparition de cet appareil mardi matin coïncide avec l'évacuation du per­sonnel des ambassades américaine et britannique à Sanaa, à la suite des menaces d'attentat révélées par l'Ad­ministration Obama. Dès dimanche, ces deux ambassades ainsi que celles de la France et de l'Allemagne ont fermé leurs portes par mesure de ­sécurité.

Malgré cela, l'atmosphère demeurait très calme dans la ville, sans que rien de particulier ne paraisse faire redouter une attaque terroriste. Aucun déploiement de sécurité supplémentaire n'a été mis en place autour des ambassades concernées, aucun checkpoint militaire ou policier n'est apparu dans les rues de la capitale et la grande majori...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant