À Roubaix, la mairie veut vendre des maisons à un euro

le
3

L’euro symbolique contre la rénovation. Dans les quartiers les plus pauvres de la ville, les maisons en briques murées se multiplient. La mairie veut endiguer ce phénomène.

Une ambiance de «village fantôme» flotte dans certaines rues de Roubaix, dans le nord de la France, raconte le quotidien La Voix du Nord... Pourquoi? Parce que certains quartiers sont minés par un phénomène intrinsèquement lié à la pauvreté: les rues sont parsemées de maisons abandonnées et murées. Un décor qui génère une ambiance morose, qui ne donne pas spécialement envie. La Voix du Nord donne l’exemple d’une rue dont une dizaine de maisons sont murées... sur la vingtaine d’habitations que comprend la rue.

«On ne peut pas laisser faire ça. Il arrive que des bailleurs sociaux rachètent des maisons murées, et attendent d’avoir l’ensemble de celles qu’ils convoitent pour commencer à les réhabiliter. En attendant, l’habitat se dégrade. Ça ne nous convient pas», a scandé récemment le maire de Roubaix, Guillaume Delbar (LR), lors d’une réunion publique. D’un autre côté, murer ces maisons évite également qu’elles soient occupées de manière illicite, par des squatteurs ou des familles de Roms, ajoute le quotidien. Il faut donc agir intelligemment.

L’objectif de la mairie est donc le suivant: racheter ces maisons murées, pour ensuite les revendre à des particuliers pour un euro symbolique! Ces derniers auront toutefois une obligation: rénover la maison de fond en comble afin de pouvoir en faire un logement décent. «Cela va permettre à des familles de devenir propriétaires, et à ces habitations d’être rénovées. À terme, cela peut redonner vie à ces quartiers», estime Guillaume Delbar.

Une solution déjà testée

Et si la mairie de Roubaix est si enthousiaste, c’est qu’elle a de bonnes raisons! Cette technique a déjà fait ses preuves ailleurs, et dans des quartiers similaires, comme à Liverpool, en Angleterre. En décembre dernier, Le Daily Mail racontait l’histoire d’un chauffeur de taxi devenu l’heureux propriétaire d’une bâtisse de briques rouges de type victorienne pour... une toute petite livre, soit environ un euro et trente centimes. L’objectif de cette opération était le même: réhabiliter un quartier de la ville complètement délaissé. Aujourd’hui, une vingtaine de maisons délabrées ont été vendues.

Quelques mois encore en arrière, Le Figaro Immobilier vous racontait l’histoire de ce petit village sicilien, qui lui aussi bradait ses maisons pour l’euro symbolique afin de lutter contre le dépeuplement... Mais cette technique a également été testée en France! En Normandie, la commune de Champ-du-Boult a récemment mis en vente des terrains à un euro le mètre carré pour augmenter sa population. Idem dans le Finistère, où, pour sauver son école et attirer des familles, la commune de Berrien a mis en vente des terrains à un euro le mètre carré. En quelques jours, plusieurs centaines de demandes avaient été enregistrées.

Reste à savoir si à Roubaix, une ruée vers ces demeures de briques à un euro va être constatée dans les semaines ou les mois à venir...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c le mercredi 15 juil 2015 à 12:05

    Ce que ne dit pas l'article ni le maire de Roubaix, c'est la raison pour laquelle les maisons ont été abandonnées et murées, raison qui n'a rien à voir avec le pouvoir d'achat des précédents occupants! Ces maisons ont été abandonnées car le quartier est à la solde de bandes qui rackettent les habitants. Donc les habitants quittent le quartier pour vivre sans avoir peur de se faire rançonner à toute heure du jour et de la nuit!

  • gnapi le mercredi 15 juil 2015 à 11:45

    A Calais l'immo n'est pas cher non plus. Et à Paris, grâce à la préemption municipale de 190 logements, le prix moyens au m² dans plusieurs immeuble a été revu à la baisse. De l'effet positif du logement social sur les prix immobiliers dans les quartiers bobo ...

  • gnapi le mercredi 15 juil 2015 à 11:43

    Plus personne pour expliquer qu'avec l'immo on gagne toujours, on ne perd jamais et il reste toujours qqch (oui, des charges) ? Plus personne pour expliquer que l'immo c'est un patrimoine ? Plus personne pour dire combien est ce satisfaisant de pouvoir décorer et faire des petits trous dans le mur c'est la liberté et cela se paye ??