A Rio, Hollande candidat... pour 2024

le , mis à jour à 07:24
5
A Rio, Hollande candidat... pour 2024
A Rio, Hollande candidat... pour 2024

À quoi pensera François Hollande en montant mercredi soir dans l'avion présidentiel qui doit l'emmener à Rio de Janeiro pour l'ouverture des Jeux olympiques ? A la menace terroriste qui plane toujours ? A la courbe du chômage qui peine décidément à s'inverser ? Ou aux foucades de son ex-chouchou Emmanuel Macron ? Peut-être à tout cela.

 

Mais le chef de l'Etat, qui rentrera samedi soir en France, espère surtout respirer un autre air au Brésil, loin de la France. Une courte parenthèse qu'il emploiera à défendre la candidature de Paris aux JO de 2024 aux côtés des sportifs et d'Anne Hidalgo, la maire de la capitale, qui décolle pour le Brésil demain, ainsi que de Valérie Pécresse, la nouvelle patronne de la région Ile-de-France.

 

Le programme sur place aura en tout cas de quoi distraire le président de ses soucis hexagonaux. Pour se mettre en jambes, Hollande commencera jeudi matin par une remise de décoration à l'ancienne star du football brésilien (qui a joué aussi à l'OM), Paulo Cesar. A Rio, le chef de l'Etat ira visiter le village olympique et saluer les athlètes français avant d'entamer une série d'entretiens avec des responsables du CIO. Le soir, le président du Comité olympique, Thomas Bach, donnera un dîner en son honneur avant un entretien en tête à tête le lendemain. Un véritable agenda de lobbyiste : dès le lendemain, il participera à une conférence de presse pour « vendre » la candidature de Paris en 2024 face à Rome, Budapest et surtout Los Angeles. Et ce, à un an de la désignation de la ville hôte.

 

Il a compris qu'il fallait jouer collectif avec Anne Hidalgo et Valérie Pécresse

 

Bien calé derrière le pool des sportifs (Tony Estanguet, Guy Drut, Bernard Lapasset et Denis Masseglia) qui portent la candidature parisienne, Hollande — l'un des rares chefs d'Etat occidentaux à s'être déplacé pour la cérémonie d'ouverture — a compris qu'il fallait jouer collectif ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ltondu il y a 4 mois

    S'en va chasser le pokémon ?!

  • M1765517 il y a 4 mois

    Mais si (ironie) les Français rêvent de voir Hidalgo nager dans la Seine !

  • M4947935 il y a 4 mois

    Avec les dettes qu'a la France, je ne vois pas l'intérêt d'en rajouter avec des JO qui nous ont d'ailleurs été refusés trop souvent...

  • dhote il y a 4 mois

    La sécurité des Français passe avant ces manifestations.

  • M5649485 il y a 4 mois

    des frais que l'on pourrait encore éviter au frais du contribuable Français....il nous fait h-onte une fois de plus...ras le bol des largesses de la République pour le bon plaisir des "initiés" !!!!