À Raqqa, la marque Nike est jugée trop obscène par l'EI

le , mis à jour le
0
La marque Nike est jugée trop obscène par l'organisation État islamique.
La marque Nike est jugée trop obscène par l'organisation État islamique.

À Raqqa (Syrie), contrôlée par Daesh depuis mars 2013, la réglementation est de plus en plus stricte... et les règles de plus en plus saugrenues. Comme le rapporte France 24, l'organisation État islamique demande désormais aux habitants de ne plus porter certaines marques, jugées contraires aux "bonnes moeurs". Le groupe terroriste a même listé les vêtements indésirables dans un document distribué aux commerçants et diffusé par le réseau d'activistes anti-EI "Raqqa est massacrée en silence". Sur ce dépliant était écrit : "Méfiez-vous les jeunes, les slogans des mécréants sont sur nos vêtements".

Parmi les marques pointées du doigt ? Nike, à cause de sa consonance sexuelle. En arabe comme en français, le mot renvoie à l'acte sexuel. Pourtant, le nom de la marque de sport vient à la base de Niké, une déesse grecque, symbole de la victoire. La marque Whore - qui signifie "traînée" en anglais - se retrouve également dans le collimateur de l'organisation terroriste. Même chose pour Whoolen, dont la traduction en arabe fait référence au soufisme, un courant de l'islam considéré comme hérétique par les djihadistes. Quant aux marques Croix, Crux ou Gross, elles renverraient un peu trop au symbolisme chrétien. Daesh ne s'arrête pas là. L'organisation a également dressé la liste des expressions à bannir sur les vêtements telles que "Bad Boy" (mauvais garçon) ou "I'm a pretty bitch" (je suis une belle salope).

"Ils doivent proposer des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant