À quoi servent les drones de l'ONU ?

le
0
Un drone Falco au Nord-Kivu.
Un drone Falco au Nord-Kivu.

Pour la première fois de son histoire, l'Organisation des Nations unies s'est dotée de drones. Depuis le 3 décembre 2013, deux de ces engins à pilotage automatique survolent la frontière nord-est de la République démocratique du Congo. Ces engins volants téléguidés ne sont pas armés ; ils ont pour mission exclusive la surveillance du territoire, en vue de la stabilisation du pays. Car si les rebelles du M23 ont été vaincus, il s'agit aujourd'hui de surveiller les trafics d'armes et de minerais. Leur usage est censé être strictement limité à cette mission de surveillance. Et pourtant, le déploiement de ces engins constitue un symbole et a été accueilli avec beaucoup de réserves.La polémiqueDoter l'ONU d'engins de surveillance génère la crainte que l'organisation chargée de promouvoir la paix dans le monde ne devienne une agence de collecte de l'information. Et les engins utilisés, bien que non armés, évoquent les drones qui causent la mort de nombreux civils, notamment au Pakistan. Aussi, évidemment : "Les débats qui ont mené à leur acquisition au Conseil de sécurité ont été âpres. C'est le moins qu'on puisse dire !" déclare l'adjoint de Ban Ki-moon, le diplomate français, Hervé Ladsous, l'initiateur de la procédure. "Le Pakistan, notamment, avait des réserves", nous explique-t-il. "Il faut prendre conscience que cet État subit très souvent sur son territoire les dommages occasionnés par des drones armés sur des civils." Une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant