À quoi ressemblera le Rennes de demain ?

le
0

Avec l'arrivée de Rolland Courbis, le Stade rennais pourrait sortir d'une longue léthargie. Et si en 2016-2017, l'Ouest connaissait un Eldorado capable de vous dérider un Le Drian ?

"J'ai produit Ugly Betty, je pense être capable de diriger le Stade rennais." Salma Hayek sait où elle met les pieds au moment d'annoncer sa prise de pouvoir. Une nouvelle fois, les Rouge et Noir ont terminé dans le ventre mou du classement. En fin de cycle, Philippe Montanier doit plier bagages. Salma balaye la rumeur Bielsa, "un formidable acteur, avec une véritable présence même sur une glacière", et le marronnier Domenech. "Il a dans ces sourcils broussailleux quelque chose de familier, quelque chose de Frida Kahlo, mais ça ne fait pas tout", déclare-t-elle à Studio Magazine. Finalement, le poste échoit à un autre personnage du football français : Rolland Courbis.

Quitte à avoir une armée mexicaine...


L'intersaison rennaise passionne. Sur RMC, le nouveau coach donne le ton : "Nous comptons pas moins de dix nationalités dans l'effectif. Je me suis dit : "Quitte à avoir une armée mexicaine, autant prendre des Mexicains."" Déboulent donc en Ille-et-Vilaine : Carlos Salcido, Rafael Márquez et Guillermo Ochoa. Le transfert de la pépite mexicaine Jürgen Damm est annulé suite à une enquête du centre Simon-Wiesenthal. Côté départs : Ntep file à l'Atlético Madrid, tandis que Benoît Costil est reclassé mannequin cabine dans le groupe Kering.

Le groupe entame sa préparation au pays du guacamole. Quand on lui demande le point commun entre les présidents Nicollin et Hayek, Courbis ose - à force de côtoyer Moscato - "la poitrine !" Et il ne croit pas si bien dire. Consciente de l'influence de Gourcuff, la présidente l'emmène dans un lieu sacré de sa connaissance, comme elle l'avait raconté : "J'étais la plus jeune dans la classe et toutes ces filles ont commencé à avoir des seins. J'étais la seule à ne rien avoir. (…) Je suis allée dans une église où il y avait un saint qui était censé faire beaucoup de miracles. J'ai mis mes mains dans l'eau bénite et j'ai demandé : "S'il te plaît Jésus, donne-moi des seins !"" Les jambes du 10 sont entièrement plongées dans le précieux liquide. Il réalise une formidable préparation et remise sa carte vitale. Dernier gros coup : le Stade rennais retrouve l'Hexagone avec le prêt d'André-Pierre Gignac.

Enculeries, Feindouno et magie noire

[BR…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant