A qui la France peut-elle vendre ses deux Mistral ?

le , mis à jour à 20:37
2
A qui la France peut-elle vendre ses deux Mistral ?
A qui la France peut-elle vendre ses deux Mistral ?

Les Mistral ne prendront donc pas la direction de la Russie. D'après l'accord officialisé mercredi entre Paris et Moscou, la France va rembourser l'intégralité des sommes engagées par la Russie. Une question se pose désormais : qui pourrait se porter acquéreur des navires actuellement stationnés à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique ?

«Un certain nombre de pays, ils sont nombreux, ont fait connaître leur intérêt pour ces bateaux», a assuré ce jeudi matin sur RTL le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. En Egypte pour l'inauguration de la seconde voie du canal de Suez, François Hollande a affiché la même confiance, estimant que les deux Mistral seront revendus sans «aucune difficulté».

Avant de revendre les deux bâtiments de projection et de commandement (BPC), une phase «dé-russification» des navires devra avoir lieu. Car le Sébastopol et le Vladivostok ont été construits pour répondre à des critères spécifiques à la marine russe. Il va donc falloir démonter des équipements, changer les systèmes de télécom, les interfaces homme-machine qui sont en caractères cyrilliques et toute la documentation pour répondre aux besoins d'un autre acquéreur. Selon Hervé Guillou, le PDG de DCNS, le constructeur des Mistral, cette seule opération pourrait coûter entre plusieurs dizaines et plusieurs centaines de millions d'euros en fonction des besoins de l'acquéreur.

Des Mistral marqués de la feuille d'érable ? L'idée d'un rachat des deux BPC par le Canada a été publiquement évoquée par Hugh Segal, un sénateur conservateur, en mai 2014. Au-delà de ces déclarations, plusieurs éléments pourraient pousser le Canada à mettre la main au porte-feuille. Le pays s'est lancé dans un vaste programme de modernisation de sa marine et de sa garde côtière avec une enveloppe de 28 milliards d'euros. Ottawa, qui fait traditionnellement ses emplettes auprès des Etats-Unis, comme le rappelait Le Monde, chercherait à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp le vendredi 7 aout 2015 à 08:29

    Aucun BRICS n'achètera ces navires. De plus ces navires nécessitent posséder un système d'arme que tout acheteur devra se munir.

  • KENTOF le jeudi 6 aout 2015 à 20:52

    A qui la France peut-elle vendre ses deux Mistral ? aux Russes :-)