A quelles réformes Hollande a-t-il renoncé pendant son quinquennat ?

le , mis à jour le
4

A presque un an de la présidentielle 2017, François Hollande va tenter ce jeudi soir sur France 2 une nouvelle «mise en perspective» de son action, rejetée jusqu'au sein de son parti. Selon un sondage Odoxa pour «Le Parisien»-«Aujourd'hui en France», 76% des Français pensent qu'il devrait renoncer à l'élection. «C'est parce qu'ils n'attendent plus grand-chose de l'action du chef de l'Etat», commente le directeur de l'institut de sondage, Gaël Sliman. En quatre ans, le président a renoncé à quelques uns de ses promesses de campagne ou annonces de mandat. Le 30 mars dernier, il décidait notamment de «clore le débat» de la réforme constitutionnelle qu'il souhaitait. Retour sur ces mesures auxquelles le candidat ou le président Hollande semblait tenir mais qui ont connu la même déconvenue que la déchéance de nationalité.

Le droit de vote des étrangers. C'est l'une des promesses de campagne phares du candidat François Hollande. Le socialiste souhaitait que les étrangers hors Union européenne puissent eux-aussi voter lors d'élections locales. Applaudie par les associations anti-racisme ainsi que la majorité de la gauche, la mesure, qui passe en revanche très mal à droite, nécessite une révision de la Constitution. Rapidement, l'exécutif s'est donc retrouvé dans une impasse, comme l'expliquait Bernard Cazeneuve en novembre dernier : «On ne peut faire aboutir cette mesure que dans deux cadres : soit avec une majorité qualifiée des trois cinquièmes du congrès», c'est-à-dire des deux chambres du Parlement réunies, «soit par référendum», expliquait-il dans Libération. Or selon un sondage Odoxa pour «Le Parisien» paru en décembre, 60% des Français y sont opposés. «Aucune chance» qu'une telle réforme soit adoptée à court terme, donc pour le ministre de l'Intérieur.

>> POUR ALLER PLUS LOIN. Le droit de vote des étrangers est «toujours à l'ordre du jour», selon Cambadélis.

Les récépissés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 10 mois

    4 ANS et toujours trop de parlementaires le double par habitant que nos voisins.Le sénat qui nous coûte une fortune.L'inégalité grandissante entre les salariés des régimes spéciaux (sncf et edf en faillite) et ceux du privé. Gaspillage sociale des charges payées par les salariés et les entreprises .TOUJOURS PAS DE TVA SOCIALE tous les français et d'autres en bénéficient TOUS doivent participer à son financement.

  • a.lauver il y a 10 mois

    Fauit arreter il n'y avait aucune réforme d'annoncer dans le programme de 2012. Que des phrases creuses du genre, faire de la jeunesse la prioriré, réenchanter le rêve francais, redresser le pays etc...

  • frk987 il y a 11 mois

    A part Julie et son scooter, il a renoncé à TOUT. Un ado attardé que vous avez élu.....

  • M7361806 il y a 11 mois

    A tous ses engagements présidentiels c'était de la pure démagogie électorale !